Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jacquemart : le son des cloches

Jacquemart carillon.jpgRomans-sur-Isère – Le système électrique de Jacquemart vient d’être remis au norme pour la somme de 9000 €. Ces travaux bienvenus doivent également assurer une meilleure fiabilité du carillon qui annonce les quarts d’heures par une ritournelle. Celle qui a été retenue ne semble pas correspondre à une mélodie connue : pourquoi ne pas la remplacer par quelques musiques issues du folklore local, par exemple les premières notes du « rigaudon dauphinois » (vous savez « ré fa la si la sol fa mi ré »). De plus, il serait  judicieux de profiter de ces réparations pour remettre à l’honneur une autre tradition. Voici encore quelques années, à midi et à six heures du soir, le carillon égrenait les premières notes de deux chants traditionnels : l’hymne romanais, « Sian lous ména », et l’hymne occitan « Se canto », attraction appréciée, et attendue, par les Romanais et les touristes. De petites doléances qui ne coûteraient pas un centime, seulement une petite programmation informatique, et mettraient en valeur notre patrimoine folklorique et le carillon, trop peu utilisé depuis la disparition des concerts de l’été.

Les commentaires sont fermés.