Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cette semaine dans "L'Impartial" : "A la Parisière, le clos Pansu et ses illustres propriétaires" (fin)

 centre historique de Romans, patrimoine romanais Romans-sur-Isère.

Le clos Pansu était une vaste propriété de sept hectares, à Bourg-de-Péage, sur la route de Pizançon. C’est à cet emplacement que la congrégation des Filles du Sacré-Cœur de Marie fait élever, à partir de 1894, un vaste pensionnat qui deviendra ensuite le collège communal. L’histoire de ce tènement permet de mieux comprendre les enjeux liés à la création d’une telle infrastructure à Bourg-de-Péage. 

La propriété des soeurs est décrite comme d'un seul tenant entièrement clôturé de murs de 6 ha 30 ares environ "confinant au nord la route de Pizançon, à l'est le château Mossant, au midi Bruyat, Vinay, Rey, Faure, Reveilly. Ce clos ainsi limité comprend un domaine rural avec un grand bâtiment d'exploitation  .... (à suivre dans le numéro de L'Impartial daté du 9 juin 2011).

Les commentaires sont fermés.