Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ça tombe sur le Calvaire des Récollets !

  Romans-sur-Isère (Drôme)

  Certains nous jugent trop sévères avec l’office de tourisme des pays de Romans et de Bourg-de-Péage, nous préférerions ne pas l’être si ce service, émanation de la communauté d’agglomération du pays de Romans, accomplissait vraiment sa mission de promouvoir le centre historique de Romans et son patrimoine architectural, non seulement la collégiale St-Barnard mais aussi le calvaire des Récollets. Notamment le calvaire des Récollets que le président de l’association Patrimoine rhônalpin, lors de son passage à Romans, le 14 juin, a qualifié de « « lieu unique en Rhône-Alpes qui mérite d’être valorisé ».

   L’office de tourisme a fait un effort en installant quelques panneaux comportant des plans de quartiers et des sites patrimoniaux : un premier pas qui va dans le bon sens …sauf que l’un de ces plans (au pied du Jacquemart) comporte une erreur … qui concerne justement le calvaire des Récollets (pas de chance !) localisé au bout de la rue Pierre-Curie, c’est à dire à l’emplacement du lycée St-Maurice, ex château Premier (voir la photo ci-dessous).

calvaire des récollets,office de tourisme

   Les touristes qui chercheront le calvaire auront du mal à le trouver mais ce n’est pas très grave puisqu’il n’est pas ouvert au public (pourquoi alors le localiser sur un plan ?). Quelle conclusion peut-on tirer de cette maladresse ? Peut-être aucune sauf à constater que cette erreur tombe sur du patrimoine culturel et non sur « Marques avenue », le temple de l’argent-roi, qui, lui, est bien à sa place !

Les commentaires sont fermés.