Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Centre historique de Romans : que les élus entendent les Romanais !

patrimoine romanais, centre historique  La lecture de la presse et d'autres sources d'information provenant est riche d’enseignement sur l’intérêt que nos concitoyens portent au patrimoine dans un projet de société plus harmonieuse et d’un monde plus vivable.

    Le 20 octobre dernier, lors de sa dernière réunion, la commission extra-municipale de l'Agenda 21, a proposé, en tête des actions à mener dans notre ville de Romans, de « relancer les balades urbaines de découverte de la ville, son histoire, son patrimoine ». La commission a constaté que « des balades urbaines sont organisées régulièrement, en particulier en été, mais sans coordination. Il faudrait les organiser, enrichir et les  mener plus régulièrement, avec l'office de tourisme pour fédérer les acteurs intervenants sur la durée ». C’est ce que nous répétons depuis des années ! Cette action a été inscrite dans le thème « accès à la connaissance », formulation particulièrement significative qui souligne bien que le patrimoine et l’histoire participent pleinement à la formation intellectuelle de chaque homme et à son épanouissement dans la société.

   Autre indice de cet intérêt dans la rubrique «  Vœux 2012, des lecteurs de l’Impartial » publiée dans l’hebdomadaire le 29 décembre. Voici les vœux d’une jeune romanaise : « (…) J’adore la place Maurice-Faure, il est impératif que tous les acteurs puissent redynamiser cette place, les élus, les commerçants ; le centre ancien est le fleuron de notre ville, il est nécessaire d’entretenir, de dynamiser le centre historique ». Que la jeunesse romanaise soit aussi soucieuse du centre historique ne peut que nous encourager davantage à agir pour sauvegarder et valoriser ce patrimoine afin que les générations futures n’en soient pas privées.

  Dernière actualité sur le patrimoine relevée dans l’hebdomadaire Drôme-Hebdo de cette semaine. Le samedi 17 décembre se tenait à Alixan, l’assemblée générale du CAP (Collectif des Associations de Patrimoine de la Drôme des collines). Dans le compte rendu, nous relevons les propos de l’un des co-présidents qui s’est dit «  inquiet et peiné de la position de certains élus vis à vis du patrimoine ». Comme quoi nous ne sommes pas seuls à faire le même constat !

Commentaires

  • Une ville n'a de sens que lorsque sont patrimoine est mis en valeur

    LA CARTE DE VISITE D'UNE VILLE

Les commentaires sont fermés.