Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour préparer un avenir mieux équilibré

   saint-barnard, patrimoine romanais-péageoisL’action de notre association s’inscrit dans les valeurs défendues par notre fédération nationale, « Patrimoine-Environnement » (1) dont le secrétaire général est Alain de la Bretesche. Voici l’éditorial qu’il vient  de publier sur le site de la fédération.

« A l'entrée de la cathédrale Saint-Guy un jeune praguois pleure Vaclav Havel : "cet homme a rendu notre peuple meilleur" dit-il. Auquel de nos princes pourrions-nous faire cet hommage parmi ceux que nous avons portés sur le pavois depuis vingt ans ? Est-ce leur faute si nous n'en discernons aucun ? Est-ce la nôtre, après tout, ne les avons-nous pas choisis ? Que pourrions-nous faire, dire, penser ensemble, pour rendre notre peuple meilleur ?

   Nous qui œuvrons dans les associations nationales du patrimoine et revendiquons notre appartenance au monde de la culture, gardons-nous, en ce début d'année électorale de proclamer une vision globale du monde. Laissons aux politiques cet exercice et rappelons-nous que nos amis écologistes, grands vainqueurs des débuts du quinquennat qui s'achève, n'en finissent pas de se noyer dans la déception d'une forme d'intégrisme idéologique.

   Soyons par contre les acteurs de notre propre culture dans le domaine que nous connaissons bien et qui nous fonde : le patrimoine et les paysages. Nous qui avons presque toujours commencé notre vie associative par une lutte contre un projet, apprenons à être "pour" ; c'est-à-dire à participer à la poursuite de la création du paysage fait de nature mais aussi de l'action de la main de l'homme au cours de l'histoire. Exigeons d'être consultés à ce sujet par nos élus loyalement avant que leurs décisions soient prises. Témoignons du passé pour préparer un avenir mieux équilibré.

    N'ayons pas peur de ce qui est identitaire au sens noble du terme. Dénonçons les fausses pistes, comme cet "urbanisme de projet" qui n'a aucun sens. Comment pourrait-on conserver et protéger sans normes !

    Plaidons pour un cadre de vie harmonieux, en particulier dans les villes où vivent désormais dans le monde plus de la moitié des gens. Faisons en sorte que ces actions donnent du sens à notre vie et celle de nos contemporains. Nous aurons sans doute ainsi, un tout petit peu rendu meilleur ce peuple français et européen auquel nous appartenons ».

(1) ancienne FNASSEM : Fédération Nationale des Associations de Sauvegarde des Sites et Ensembles Monumentaux.

 

Commentaires

  • L'idée est louable (je la partage )quand elle rencontre un écho auprés des élus ...avec un vrais programme étalé dans le temps...Autrement elle ne sert qu 'à entretenir des illusions...... non un patrimoine ...source d'actrativitéé nécessaire à l'épanouisement d'une ville ... pour ne pas finir au rang de figurant .....au lieu d'acteur!!!!

Les commentaires sont fermés.