Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cette semaine dans "L'Impartial" : " La place Jean-Jaurès vue par nos lecteurs"

      L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

     La mairie a lancé une consultation de la population autour du projet de réaménagement des boulevards. L'Impartial a décidé de prendre sa part dans l'expression des points des Romanais et des habitants de la région. La valorisation du patrimoine ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 28 juin 2012 )

  • Cette semaine dans "L'Impartial" : " Eté 2012 à Romans : l'été du patrimoine, les mercredis de l'histoire"

      L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

     Notre association considère la valorisation du centre historique de Romans et de son patrimoine architectural comme un projet culturel majeur pour notre ville et l’un des fondements de toute démarche humaniste. A cette fin, nous proposons, en cet été 2012, des conférences-débats hebdomadaires, « les mercredis de l’histoire », complétées par des visites à thèmes. Voici le calendrier de cet « été du patrimoine ». ...  ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 28 juin 2012 )

  • Cette semaine dans "L'Impartial" : " L’aménagement de la place Jean-Jaurès : le rendez-vous de l’histoire "

      L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

     

      L’aménagement de la place Jean-Jaurès, lancé voici quelques jours par la municipalité, est un ambitieux projet d’urbanisme qui modifiera la configuration de cet espace central dans la vie de notre cité ; la configuration actuelle est le résultat d’une histoire commencée au début du XIXè siècle . Il y deux siècles, le site de l’actuelle place Jean-Jaurès était à l’extérieur de la ville ...  ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 21 juin 2012 )

  • Romans-sur-Isère (Drôme) : l’insécurité dans le centre historique

     Romans-sur-Isère (Drôme)

    patrimoine romanais, rue de l'Armillerie  L'insécurité et la valorisation du centre historique de Romans, c’est la problématique qui se pose, et cela depuis longtemps, dans la ville de Romans. En effet, les touristes et les visiteurs qui font le choix de venir dans notre ville pour en découvrir son patrimoine et son histoire méritent d’être accueillis dans les conditions les meilleures sans avoir à s’inquiéter des incivilités et de l’insécurité. C’est l’image de notre ville qui est en cause ! C’est l’avenir de notre ville à travers le développement du tourisme culturel qui est en jeu ! Des incivilités qui peuvent tourner au vandalisme, portant ainsi atteinte au patrimoine architectural du centre historique de Romans.

    Un collectif de riverains fait actuellement circuler une pétition dont le Dauphiné Libéré, dans son édition du 15 juin, s’est fait l’écho. « Nuisances sonores la nuit, insalubrité, regroupements, vandalisme, trafics en tous genres … Voilà comment plusieurs riverains et commerçants du centre ancien décrivent leur quotidien […], notre cadre de vie s’est dégradé, et en plus cela donne une mauvaise image de notre centre ville […], des rues jonchées de détritus, des poubelles qui brûlent chaque jour, des voitures vandalisées […], il y a 40 ans que Romans ne change pas, au contraire la situation se détériore ». La finalité du collectif est que « tout le monde puisse vivre en toute quiétude dans son quartier et pas se faire accoster de manière hostile devant son domicile ».

    Photo : rue de l’Armillerie, une porte incendiée voilà plusieurs mois que HPR n’a toujours pas remplacé !

  • Concerts à la collégiale Saint-Barnard

     

    collégiale saint-barnardDimanche 17 juin 2012 de 15h à 19h.Le Marathon d’orgue - Huit organistes amateurs et professionnels.

    Dimanche 24 juin 2012, à 17 h. Concert - Missa Katharina de Jacob de Haan, ainsi que des œuvres pour flûte et orgue - Chorale La clé des chants sous la direction de Maxime Heintz, chorale Crescendo sous la direction de Véronique Antherieu, Harmonie municipale Sainte-Cécile de Bourg-de-Péage, sous la direction d’Ani Yakhinian - Jean-Michel Petit, à l’orgue.

  • Le kiosque tagué ... depuis un an !

    Romans-sur-Isère (Drôme) 

    kiosque, place Jules-Nadi, patrimoine romanais   Le 26 juin 2011, nous signalions le vandalisme dont que le kiosque de la place Jules-Nadi avait été victime : les colonnes de fonte avaient en effet été taguées. Un an plus tard, chacun peut constater que ces tags n’ont toujours pas été effacés par les services de la mairie !

       Rappelons que le kiosque, édifié en 1888, témoigne de l’époque où Romans était une ville de garnison. Pour protéger cet édifice, nous proposons de remettre des grilles et le portillon qui, à l’origine, étaient placés entre les colonnes. Les élus nous répondront que la ville n’a pas les moyens de financer ces grilles : des moyens ont cependant été trouvés pour réaliser les grilles du jardin René-Char ou de la place Berlioz. Autre protection efficace, dégager le fossé qui entourait jadis le kiosque, ce qui l’isolerait de l’espace environnant (notamment du stationnement automobile qui l’asphyxie).

  • Côte Jacquemart : un exemple à suivre ... avec un bémol !

     Romans-sur-Isère (Drôme).

      côte Jacquemart, patrimoine romanais La côte Jacquemart dont le tracé peut être daté du XIè siècle, est bordée d’immeubles emblématiques des conceptions esthétiques des Temps modernes. Leur réhabilitation est une priorité pour dynamiser cette rue pittoresque, l'une des plus anciennes de Romans, et la valoriser dans le cadre de parcours touristiques portant sur l’histoire de l’architecture à Romans.

       C’est donc avec intérêt que nous suivons la réhabilitation de l’immeuble au bas de la côte, à l’entrée de la place Fontaine–Couverte. Parmi les détails qui vont dans le bon sens : la conservation des traditionnels volets en bois alors que d’autres façades, à proximité, sont agrémentées d’inesthétiques volets roulants en PVC !  Un bémol cependant : la façade est entachées par de noirâtres gaines électriques qui auraient dû être dissimulées dans le mur, par une saignée. C’est une proposition que nous aurions pu avancer au service urbanisme de la ville si la commission extra-municipale « urbanisme et patrimoine » avait été réunie et saisie du projet !

  • " Super agglomération Valence - Romans - etc ... " : que Jacquemart sonne le tocsin !

    super agglomération, patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)

    Le projet de « super agglomération Valence-Romans-Bourg de Péage » continue à avancer. La ville de Romans se retrouvera donc le 1er janvier 2014 « embarquée » dans une nouvelle agglomération regroupant 208 000 habitants (la moitié des habitants du département de la Drôme !)  et 51 communes dont les communes de Montrigaud et d’Etoile-sur-Rhône qui, c’est évident, à 1 heure de route l’une de l’autre, partagent les mêmes besoins et les mêmes préoccupations !  

       La création de ce « super machin » a des implications pour Romans qu’il est nécessaire de rappeler : l’une de ces « compétences obligatoires » sera en effet la promotion touristique de ce nouveau territoire disparate tant par la géographie et que par l’histoire. Cela signifie, qu’à terme, existera un unique « office de tourisme des pays de Valence, Romans, Bourg-de-Péage, Etoile-sur-Rhône et … Ourches » : qu’adviendrait-il alors de la promotion de Romans, de son centre historique et de son patrimoine architectural, par ce « super office de tourisme » ? Pauvre patrimoine romanais … et pauvre ville de Romans ! Il y a péril en la demeure : que Jacquemart (du moins ce qui en reste !) sonne le tocsin !

     

  • La minoterie Clément ouvre ses portes aux artistes

    patrimoine romanais, minoterie clément   Romans-sur-Isère (Drôme)

       La minoterie Clément, présente sur Romans depuis six générations, ouvre ses portes au public les 9 et 10 juin de 10 h à 19 h. La visite permettra de découvrir les techniques de la meunerie qui s'enracinent dans la civilisation occidentale.

       A cette occasion, le moulin ouvre aussi ses portes aux artistes ; en effet, les salles du moulin accueilleront les oeuvres de 5 artistes peintres et photographes : un rendez-vous à ne pas manquer.

    Parking gratuit - 1 avenue des Allobroges ( entrée par la Foire Fouille).

  • Exposition : « Louis Taly, photographe de la Belle Epoque à Romans »

     patrimoine romanais, Louis Taly    Nous relayons une sympathique, et utile, initiative de l’association « Pour Gillons » qui présentera à partir du 9 juin, dans la chapelle de Gillons, une exposition consacrée à Louis Taly qui fut avant la Première Guerre mondiale l’un des photographes romanais les plus renommés.

       Les centaines de clichés qu’il a réalisés ont été en partie conservés (*) et témoignent de la vie à Romans et de la vie des Romanais à Belle Epoque. Cette exposition sera l’occasion de découvrir quelques unes de ces photos, aujourd’hui centenaires, et de retrouver un monde devenu étranger aux hommes du XXIè siècle.

    (*) Des clichés originaux qui malheureusement, pour l’essentiel, n’ont pas été conservés à Romans et se trouvent aujourd’hui dispersés entre Mémoire de la Drôme et le musée de la photographie – Nicéphore Niepce, à Chalon-sur-Saône.

    Exposition du 9 juin au 1er juillet 2012, de 15h à 19h, les mercredi, samedi et dimanche (et sur RDV au 04 75 45 32 53), chapelle de Gillons (commune de Châtillon-Saint-Jean, Drôme). Entrée libre. Plus d'infos :  www.gillons.fr