Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le bonhomme Jacquemart est vraiment malade !

 

Réponses aux questions que nous posions hier, dans  Le Dauphiné libéré, diffusé ce matin, jeudi 23 août.

jacquemart, patrimoine romanaisLe retour du Jacquemart est reporté. « L’entreprise […] chargée par la ville de rénover le bonhomme Jacquemart a rencontré des difficultés pour procéder au déshabillage de l’emblème de la cité. Chaque pièce en zinc avait été cloutée sur le corps en bois lors d’une précédente rénovation. Or ces pointes sont aujourd’hui corrodées. Le corps du Jacquemart étant très abîmé, il faut tout reprendre pour que les pièces de zinc restent solidement arrimées au corps, rallongeant de plusieurs mois sa restauration. Le repose du bonhomme n’est donc plus envisagée pour  mi-septembre, mais plutôt pour les fêtes de fin d’année ».

« Les pointes sont corrodées » : un constat qui souligne bien que ce n’est pas le froid du mois de février dernier qui est responsable de l’état du bonhomme mais l’absence d’entretien depuis des années !

Les commentaires sont fermés.