Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les dérives de l'office de tourisme de Romans

Romans (Drôme)

romans tourisme, patrimoine romanais, office de tourisme, laurent jacquot   Un office de tourisme est un centre d’information dont les missions institutionnelles sont l’accueil, l’information et la promotion du tourisme sur un territoire, à destination d’un public large, allant de la population locale, aux excursionnistes et en passant par les visiteurs extérieurs, et de faciliter le séjour sur ce territoire.

    Ces missions sont définies par les articles L133 du code de tourisme, missions qu’un OT se voit confier en gestion direct (organismes de droit public : régie, EPIC) ou en gestion indirecte (organisme de droit privé : association, SEM etc.) avec mise en œuvre le cas échéant d’une délégation de service public (loi du 29 janvier 1993 dite : Sapin). Selon l’article L133-3, un OT doit notamment « coordonner les interventions des divers partenaires du développement touristique local ».

   A Romans, l’OT a quelque peu oublié cet alinéa ! En effet, lorsqu’un responsable de la SEHR a demandé, ce dimanche 14 juillet 2013, aux agents de l’annexe de l’office de tourisme,  installé dans les locaux de « Romans cœur de ville », place Maurice-Faure, s’il existait des associations qui organisaient  des visites du centre historique, il lui a été répondu : « Oui ! mais nous ne connaissons pas le programme des autres associations » alors que l’affichette de la SEHR présentant son programme « l’Eté du patrimoine » était placardée  sur la vitrine de « Romans cœur de ville » à quelques centimètres des agents en questions !

    Quand notre association demande à l’OT de distribuer gratuitement la carte postale que nous avons éditée pour faire connaître le patrimoine de Romans, l’OT nous oppose un refus masqué par l’excuse que la carte postale comprend la publicité de notre sponsor ! comme chacun le sait l’OT ne propose aucun document avec des insertions publicitaires de sponsors !!!  L’OT a-t-il vraiment la volonté de promouvoir notre ville et son patrimoine historique ?

     Le vacancier d’aujourd’hui est internaute : 77% des touristes préparent leurs vacances sur internet. Le touriste d’aujourd’hui est équipé d’un smartphone qui représente 46,2% du parc national de téléphonie mobile. Les deux  tiers  des voyageurs n’entrent jamais dans un OT et la tendance globale penche plutôt vers une baisse de fréquentation. Dans ce contexte qui bouscule les cultures des professionnels du secteur, la tendance est de s’ouvrir à tous les partenaires d’un secteur pour œuvrer collectivement  à la promotion d’une ville, l’office de tourisme de Romans est-il conscient de cette évolution et de l’enjeu que peut représenter pour notre ville, en terme de retombées économiques, le développement d’un tourisme patrimonial autour de la collégiale et du centre historique ?

Les commentaires sont fermés.