Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Romans (Drôme) / Cimetière de Romans : des tombes à l'abandon

 

Romans (Drôme) 

 cimetière,patrimoine romanais-péageois   Suite à la visite du cimetière que la SEHR proposait lundi dernier, un triste constat s'impose : beaucoup de tombes qui témoignent d’une page de l’histoire de notre ville ne sont pas entretenues. C’est le cas par exemple de la tombe de d'Ernest Bonnardel, maire de Romans entre 1928 et 1931, Jean-François Faisant, « bienfaiteur de l’hôpital », Louis Vinay, architecte et historien de Romans, ou de la famille Guillot-Grenier à l’origine de l’industrie de la chaussure à Romans (à côté de François-Barthélémy Guillaume dont la tombe a malheureusement disparu).


La SEHR propose de dresser la liste des tombes les plus emblématiques et demande à la ville d’entreprendre les travaux nécessaires : une action qui cependant n’aurait de sens que dans le cadre d’un projet de valorisation de ce grand espace patrimonial.

 

louis vinay

ernest bonnardelguillot, grenier

Les commentaires sont fermés.