Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Romans (Drôme) / « Maison du mouton » : Victoire ! … peut-être !

Romans (Drôme)

maison du mouton, patrimoine romanais, rue du mouton    Le conseil municipal de Romans a voté, hier soir, une délibération concernant « l’îlot du mouton », c’est à dire le bâti autour de la maison du mouton, entre les rues de l’Armillerie, du mouton et de l’écosserie. Cette délibération vise à imposer aux propriétaires, qui ont laissé en déshérence cet espace, une réhabilitation dans un délai de un à deux ans. Au delà, une enquête d’utilité publique mènera à leur expropriation et à l’acquisition des bâtiments. 

   « Victoire ! » : notre persévérance obtient son premier succès car cela fait des années que nous demandons à la puissance publique d’intervenir efficacement pour sauver cet îlot qui abrite une patrimoine architectural médiéval et Renaissance d’un grand intérêt.

  Cependant, notre satisfaction est à nuancer car se pose la question de la forme que prendra cette réhabilitation. Nous avons à ce sujet quelques inquiétudes car la mairie prévoit de transformer ces immeubles en "logements, commerces et garages" !  Pour nous, ce n’est pas la solution : le patrimoine architectural doit être valoriser en l’ouvrant à tous, touristes et flâneurs et amateurs d’art, et non en le réservant à quelques privilégiés et en fermant les portes comme c’est le cas pour de nombreux hôtels particuliers dans le centre historique. Notre proposition : créer à côté de logements et de boutiques, une maison du patrimoine qui serait aussi un pôle d’animations complémentaire à la collégiale Saint-Barnard, autour de l’histoire et du patrimoine de Romans (salles d’expositions, de conférence, accueil du trésor de Saint-Barnard, annexe de l’office de tourisme, services municipaux du patrimoine, musée de la résistance et de la déportation, etc …).

Commentaires

  • Vive la période d'élection!!!!!
    Pourvu qu'il y aie une véritable mobilisation après!!!!
    1 à 2 ans c'est encore long.

  • Malheureusement il n'y a aucun projet d'utilité publique définit pour ce tènement. Il fallait au préalable définir ce projet et exproprier. La solution retenue hier au conseil municipal laisse le choix au propriétaire de faire des travaux et ou de revendre son bien.
    -Etant très bien conseillé il peut attaquer la déclaration d'utilité publique de l'opération de rénovation du préfet et ainsi gagner du temps. Malheureusement sans projet précis on ne peut obliger un propriétaire à faire d'importants travaux, il peut faire les travaux à minimum. La procédure étant longue au tribunal administratif, un appel est possible cela reporte le dossier à des années.
    Les toitures de l'hôtel de Loulle sont d'ailleurs récentes et des travaux à minima avaient permis de sortir de la procédure de péril dernièrement.
    - En cas d'expropriation si il n'y a pas de contentieux sur la procédure en cours, la ville n'a pas budgété l'achat du foncier et le montant des travaux pourtant énormes de l'ordre de 2 millions d'€
    Preuve qu'il n'y a pas grand chose derrière.
    Cette procédure n'aura donc qu'un effet limité, elle donne le sentiment qu'on s'occupe de l'affaire à l'approche des élections, mais elle n'est en rien la solution la plus rapide qui était l'expropriation pure et simple après la définition d'un projet d'utilité publique pour la commune (Maison des Associations, du Patrimoine, office du tourisme, etc)

Les commentaires sont fermés.