Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EGLISE DE BOURG DE PEAGE ,La sépulture de Noble Jacques de Banne

c88e7c5eff5e646144432654fa2d3e90.jpgDans l'église de Bourg de Péage, la

 

sépulture de noble Jacques de

 

Banne, chevalier,

 

sieur de la Tour de la Bâtie (1707-

 

1776).

 

 

 

Les registres paroissiaux de Bourg

 

de Péage mentionnent, à la date du

 

5 novembre

 

 

1776, l'inhumation de messire

 

Jacques de Banne en la chapelle

 

Notre-Dame du Saint

 

Rozaire de l’église paroissiale.

 

Jean Antoine Arnoux Peronnier,

 

curé de Saint Barnard, était

 

notamment présent à sa

 

sépulture.



Le chevalier de Banne venait du

 

château de la Bâtie Tour du Vère, à

 

Mirmande.



Au XVIème siècle, son ancêtre

 

Jacques de Banne, premier du

 

nom, passa du Vivarais

 

en Dauphiné, par suite de son mariage en 1530 avec Louise de Bayle qui lui apporta en

 

dot la terre de la Bâtie Tour du Vère.



La maison de Banne en Dauphiné était issue d’une branche cadette d’une famille des

 

plus anciennes et plus considérables du Vivarais.

 

 

Cette famille tire son nom du château de Banne et est connue par actes et chartes

 

authentiques depuis le mois d'août 1181.



Dans les dernières années de sa vie, Jacques de Banne avait fait sa résidence ordinaire

 

à Bourg de Péage.



La mention du baptême de deux de ses trois enfants naturels figure sur les mêmes

 

registres : Marie Magdelaine en 1770 et Augustin de Banne de la Tour en 1772.

 

Jacques, son fils aîné natif aussi de Bourg de Péage, avait été baptisé en l’église Notre-

 

Dame de Mours-Saint-Eusèbe en 1768.

 

Marie Magdelaine mourut en bas âge et fut inhumée dans l’église de Bourg de Péage

 

en la tombe de ladite chapelle Notre-Dame du Saint Rozaire en 1771.

 

 

Il était de tradition que les nobles se fassent inhumer dans les églises, mais il s'agit des

 

deux seuls cas à notre connaissance dans l'église paroissiale de Bourg de Péage,

 

construite en 1689.

 

Le sol de l'église ayant été entièrement remanié dans les années 1950, il n'y a pas

 

aujourd’hui de trace visible de ces sépultures dans l'église.

 

Le chevalier de Banne trépassa à Bourg de Péage le 4 novembre 1776 et l'église

 

paroissiale est sa dernière demeure, rejoignant ainsi sa fille, Marie Magdelaine.

 

Nos remerciements à M. Emeric Ardisson, descendant de Jacques de Banne.

Les commentaires sont fermés.