Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Articles dans L'Impartial - Page 3

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Romans, le carnaval sanglant de 1580 (fin) "

      Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Carnaval, espace de liberté et de contestation, fut, dans la France monarchique, la fête populaire la plus surveillée. A Romans, Carnaval c’est « caramentran », terme utilisé dans une charte de Saint-Barnard du début XIIIè s. mais qui n’est plus usité dans les textes du XIXè. s, où l’on trouve indifféremment « carnaval, masques, mascarades ». Jusqu’à la fin du XIXé s., la période de Carnaval et plus particulièrement le Mardi-Gras revêtent une importance particulière dans un monde européen où la démocratie est balbutiante :... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 7 mars 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Romans, le carnaval sanglant de 1580 "

     Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Février est le mois de « Carnaval », expression populaire et bon enfant d’une tradition festive millénaire mais ce ne fut pas toujours la cas, notamment à Romans, en 1580.

       La période de « Carnaval » s’inscrit d’abord dans le calendrier liturgique chrétien ; elle précède le carême, ces 40 jours de jeûne qui mènent jusqu’au dimanche de Pâques et qui doivent permettre aux fidèles de renouveler leur foi. Avant le début du carême, marqué par la privation de viande (en latin « carne vale », d'où « carnaval »), les chrétiens enterrent leur vie de païens de manière festive. La période carnavalesque commence à la Chandeleur, pour se terminer le « Mardi gras », le dernier jour avant carême.... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 février 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le ruisseau de la Martinette sous surveillance "

    Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Le ruisseau de la Martinette est un des éléments phare du patrimoine de Romans et pendant mille ans il participa à la vie économique de notre cité. Entre Peyrins et l’Isère des dizaines de moulins, tanneries ou autres établissements, utilisaient son eau dont la gestion fut confiée au XIXè siècle à un syndicat des « usiniers ». Son rôle était celui d’un arbitre entre tous les intervenants afin d’assurer la régularité du débit, l’entretien du lit et des berges. Les archives ont conservé des exemples d’intervention du syndicat qui n’hésitait pas à solliciter la mairie et le commissariat de police pour faire respecter les droits de tous les riverains ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 21 février 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Dernières volontés … anticléricales ! "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Les fonds des archives communales de Romans conservent des dossiers qui, quelquefois, peuvent surprendre les hommes du XXIè siècle que nous sommes mais qui illustrent l’atmosphère d’une époque. C’est le cas aujourd’hui avec un dossier de déclarations de dernières volontés de Romanais, concernant leurs obsèques, entre les années 1890 et 1910. C’est une période de laïcisation de la société française, entre les lois scolaires de Jules Ferry, l’expulsion des congrégations et l’application de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat  de 1905. Une certain nombre de Romanais vont alors exprimer leur anticléricalisme dans l’organisation de leurs obsèques. ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 14 février 2013 )

  • Carte postale sur le centre historique : la presse en parle

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique, Jacquemart, Grand Voyage, Saint-Barnard

    Romans (Drôme)

    Dans l'édition du jeudi 7 février 2013, de "L'Impartial"

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le monument aux morts, place du Champ-de-Mars "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Le 10 juin 1934 est inauguré le monument aux morts de la place du Champ-de-Mars, plus de 15 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, après de nombreuses péripéties. Le projet est initié lors du conseil municipal du 16 avril 1915 au cours duquel les élus, à l'unanimité, décident « qu'un tableau commémoratif de marbre, où seront inscrits les noms des Romanais morts pour la Patrie sera érigé à la fin de la guerre actuelle à l'hôtel de ville » ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 7 février 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Inhumé dans le cimetière, Emmanuel Bon, médaillé de Sainte-Hélène "

     Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique   Le cimetière de Romans abrite quelques tombes de soldats du Premier empire bien connus (Nugues, Cogne, Gaillard, Pouchelon, Motte) mais, en parcourant les allées, on peut en découvrir d’autres, L’une d’elles mérite un attention particulière, elle est éventrée mais a conservé une plaque de marbre sur laquelle est gravée cette épitaphe : « Ici repose Emmanuel Bon, capitaine en retraite, chevalier de la légion d’honneur, médaillé de Sainte-Hélène, né à Romans, le 14 septembre 1793, décédé à Dampierre s/Salon, le 19 mars 1886, requiescat in pace » (« Qu’il repose en paix »). L’indication « médaillé de Sainte-Hélène » est une information majeure, et unique, dans le cimetière de Romans. De quoi s’agit-il   ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 31 janvier 2013 )

     
  • Cette semaine dans "L'Impartial" : "1829, la démolition de la porte du Pont Vieux" (fin)

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Le conseil municipal de Romans, par une délibération du 1er  décembre 1829,  décide que le   maire est « autorisé à faire les poursuites convenables par devant tous tribunaux compétents pour contraindre la commune du Bourg-du-Péage, à rétablir les fermetures, la toiture, les autres dégradations commises à la porte du pont. » La ville de Romans intente donc un procès à celle de Bourg-de-Péage et l'affaire est portée devant le juge de paix de cette dernière ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 17 janvier 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1829, la démolition de la porte du Pont Vieux "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique   La démolition de la porte fortifiée sur le Pont Vieux fut l’objet de nombreuses discussions dans les conseils municipaux de Romans et du Bourg-de- Péage au début du XIXè siècle. Il existait en effet, depuis la construction de la première enceinte de Romans, au XIIè siècle, une porte monumentale qui permettait l'accès au Pont Vieux et d'accéder à la ville de Romans ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 10 janvier 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial "

    L'Impartial, patrimoine romanais, romans-sur-isère, laurent jacquotRomans-sur-Isère (Drôme)
    Lu, cette semaine, dans L'Impartial.l'impartial,patrimoine romanais

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : "Jacquemart est revenu "

    L'Impartial, Jacquemart, patrimoine romanais

    L'impartial,jacquemart,patrimoine romanais-péageois

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Patrimoine romanais, bilan d’une année et propositions pour demain "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique, Jacquemart, Grand Voyage, Saint-Barnard- - Avec son patrimoine architectural et son centre historique, la ville de Romans dispose d’un potentiel touristique qui pourrait participer au développement économique de notre cité et à son rayonnement culturel. Malheureusement ce potentiel est inexploité et reste négligé par nos édiles, ce que reflète le bilan de cette année 2012. L’exemple le plus emblématique est la bévue commise par les services culturels de la mairie avec l’émission de France 3, « Des racines et des ailes » ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 20 décembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le sergent Carra, l'histoire d'un homme, l'histoire d'une époque " (fin)

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, carra- - Le 31 janvier 1894, le maire, Pierre Lacoste reçoit une première réponse puis la liste des effets du sergent Carra. Les autorités militaires précisent : "les frais de transport s'élèveront à environ 25 francs, somme qui doit être payée par la famille. Toutefois la malle, la partie des effets composant le linge de corps et quelques objets de bureau sont de peu de valeur et ne nous paraissent pas compenser les frais qu'occasionnerait leur envoi en France. Madame Carra voudra bien nous faire connaître si elle consentirait à leur vente". La mère du soldat demande que l’ensemble des effets lui soient envoyés. ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 6 décembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le sergent Carra, l'histoire d'un homme, l'histoire d'une époque "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)

    L'Impartial, patrimoine romanais, carra- - Le cimetière de Romans abrite le souvenir de générations de Romanais. Pour certains, on peut reconstituer leur vie même s’ils n’ont pas été des notables, grâce aux archives dont nous disposons mais l’historien peut quelquefois compter sur la chance pour en savoir davantage. Notre démarche d’aujourd’hui commence avec une information laconique, un nom gravé sur la plaque du Souvenir Français : « Carra Marc Auguste, expédition coloniale 1893 ». Qui est ce Romanais ? De quelle « expédition coloniale » s’agit-il ? ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 15 novembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1812, la guillotine à Romans "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)

    L'Impartial, patrimoine romanais, guillotineLa guillotine à Romans, en 1812 ! Un événement macabre et singulier de l’histoire de notre ville qui illustre certains aspects peu connus du Premier empire. Revenons une année en arrière. En 1811, le règne de Napoléon Ier atteint son apogée, l’empereur domine toute l’Europe mais déjà le grand édifice se lézarde. La résistance espagnole n’est pas écrasée, les Français sont las de 20 ans de guerre, depuis 1792, la production agricole végète, le pain manque et son prix flambe. Le commerce traverse un marasme qui diminue les taxes, appelées octroi, que les villes prélèvent à l’entrée de marchandises sur leur territoire : c’est le cas à Romans. ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 8 novembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Romans, ville ouverte ! "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanaisVoici peu de temps, nous avons été de nouveau questionnés sur la réputation de Romans qualifiée de « ville ouverte », où les « repris de justice » venaient se réfugier » ou étaient « contraints de s’y établir » sous « la surveillance de la police ». C’est une question récurrente qui intéresse particulièrement nos lecteurs. Voici quelques pistes qui peuvent expliquer cette renommée peu flatteuse pour notre ville. Il nous faut remonter au XIXè siècle. Existe alors la « surveillance de haute police .. ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 25 octobre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Quand le loup dévorait les enfants "

     

         jean riou,chauffeurs de la drôme,patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)

     

     Il ne se passe pas une semaine sans que soit relatée, dans notre région, une attaque de loups contre de paisaibles troupeaux. Les habitants du Pays de Romans ont certainement raison de penser qu'ils ne verront jamais le noble prédateur errer dans leur jardin mais, voici encore 150 ans, c'était une éventualité que personne ne prenait à la légère. .. ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 18 octobre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Pour des Journées du Patrimoine différentes " "

         jean riou,chauffeurs de la drôme,patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)

     A l’occasion des Journées du patrimoine des 15 et 16 septembre derniers, la SEHR avait proposé deux visites : « Le centre historique, de l’architecture médiévale à l’architecture du XXè», le samedi après-midi, « le Grand Voyage » complétée par une visite du calvaire des Récollets le dimanche après-midi. Deux visites qui ont réuni plus d’une centaine de personnes, un nombre impressionnant qui souligne une fois de plus l’attachement des Romanais à leur patrimoine et leur intérêt pour l’histoire de leur ville. Ce bilan ne peut que nous satisfaire car les médias municipaux (presse, brochure, site Internet, blogs) avaient délibérément choisi de faire silence sur ces visites ; une censure mesquine, et inefficace, car nous avons pu compter sur la presse locale (que nous remercions), les médias départementaux et les réseaux sociaux pour diffuser auprès du public les informations concernant les activités de notre association pour ces Journées du patrimoine. Le succès populaire de ces journées a été quelque peu terni .... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 11 octobre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " La foire de 1240, autre temps, autres moeurs "

        jean riou,chauffeurs de la drôme,patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)

      La Foire du Dauphiné à Romans, en ce début du XXIe siècle, offre aux visiteurs produits et marchandises de France et d’Europe. Cela fait plus de huit siècles que Romans accueille une foire mais que proposaient au Moyen-Âge les étals des forains ? Les informations dont nous disposons proviennent d’une réglementation édictée  en 1240, par Jean de Bernin, alors archevêque de Vienne et abbé de Saint-Barnard, sur « les droits à percevoir aux foires et marchés ». Romans est alors une petite ville florissante de 2000 ou 3000 habitants, . .... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 4 octobre 2012 )