Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Articles dans L'Impartial

  • Romans (Drôme) / Cette semaine dans "L'Impartial ": "Juin 1944, Romans à l’heure du débarquement"

        bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

    En ce mois de juin 2014, les Français commémorent le 70ème anniversaire du débarquement allié en Normandie. Le déroulement de cet événement majeur de la Seconde Guerre mondiale est décrit avec profusion de détails par les médias. Comment cependant les Romanais et Péageois ont-ils vécu ce mois de juin 1944 alors que le Régime de Vichy et les occupants nazis imposaient encore leur terreur sur le territoire ? ....(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 26 juin 2014)

  • Cette semaine dans "L'Impartial" / L’histoire de la « maison des statues », 17 rue Jacquemart (fin)

       bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

    En 1886 la maison est en partie louée au tanneur Auguste Chabert, qui en fait sa résidence. Au rez-de-chaussée les frères Camille et Isidore Blain installent leur atelier de photographie. Monsieur Chosson s'étant réservé l'usufruit de l'immeuble, il loue les appartements et magasins et continue de l'habiter en partie jusqu'à son décès, survenu à son domicile le 20 novembre 1893. Marié à Clémentine Bon, issue d’une famille de notable romanais dont il était veuf, Adolphe Chosson, mort à 92 ans, n’avait pas d’enfants survivants. L'immeuble entre alors pleinement en possession dans la famille Vallon puis Argod qui le conserve pendant trois décennies. ....(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 5 juin 2014)

     

  • Cette semaine dans "L'Impartial" / L’histoire de la « maison des statues », 17 rue Jacquemart

     

       bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

    Il est une maison à Romans, au n° 17 de la  rue Jacquemart, que le passant ne peut s'empêcher de remarquer tant sa façade est élégante. Elle se compose notamment de deux balcons centraux dont l'un est supporté par deux magnifiques statues de femmes, deux cariatides,  l'une étant une allégorie du commerce, l'autre de l'industrie. Cette maison est assurément la plus belle de la rue. Son histoire est celle de la bourgeoisie industrielle romanaise et péageoise de la Belle Epoque. On doit sa construction à un riche notable romanais du XIXe siècle, Adolphe Chosson ....(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 22 mai 2014)

     
  • Cette semaine dans " L'Impartial " / Il y a deux siècles, Romans occupée par l’armée autrichienne (fin)

       bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Le 2 avril 1814, l’armée autrichienne entre dans Romans et croit à une résistance de « francs-tireurs », le prince de Hesse-Hombourg, général en chef de l'armée du sud autrichienne, de passage à Romans, ordonne la destruction de la ville. Informés du sort funeste réservé à leur cité, le maire, Duvivier, et quelques conseillers municipaux décident de se rendre en députation auprès du général.  Il est 5 heures du soir et la délégation doit cheminer parmi des morts et des mourants pour atteindre le prince qui a établi son campement, quartier des Récollets....(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 30 avril 2014)

  • Cette semaine dans " L'Impartial " / Il y a deux siècles, Romans occupée par l’armée autrichienne

       bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     C’est un événement dramatique et sanglant dans l’histoire de Romans dont nous commémorons le bicentenaire ce mois-ci, celui de l’occupation de notre ville, par l’armée autrichienne, en mars et avril 1814. Une histoire dont nous connaissons le déroulement grâce au compte rendu rédigé à la demande du conseil municipal, aux mémoires du docteur Ulysse Chevalier, alors âgé de 10 ans, et au « Journal de la Drôme ». En ce début de l’année 1814, le règne de Napoléon Ier touche à sa fin. La France est alors envahie par les armées des ennemis de l’empereur : les Prussiens, les Anglais, les Russes et les Autrichiens. ...(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 10 avril 2014)

  • Cette semaine dans " L'Impartial " / L'enseignement technique et professionnel à Romans en 1924

     

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     A l’heure des grands débats sur « la refondation de l’école » et la « revalorisation de l’enseignement professionnel », lancés par le gouvernement, il n’est pas inutile de mesurer le chemin parcouru par cet enseignement en moins d’un siècle. C’est ce que permet un bel album édité voici 90 ans, en 1924, par « l’école pratique de commerce et d’industrie de Romans » qui présentait alors ses activités à l’occasion de son trentième anniversaire...(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 27 mars 2014)

  • Cette semaine dans " L'Impartial " / Il était une fois : le « Grand Café Glacier »

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     A l’angle de la petite rue Jacquemart et du cours Pierre-Didier, se dresse une façade singulière agrémentée d’une marquise surannée. Depuis 2006, le bâtiment abrite une agence immobilière mais ses origines s’inscrivent dans les bouleversements économiques du XIXè qui changèrent la physionomie du quartier. Son histoire nous renvoie à l’époque où s’élevait en ce lieu, du XIVè au début du XIXè, la porte Jacquemart et le second rempart (à l’origine du nom de la rue des Remparts-Jacquemart). Le bâtiment en question se trouve à l’emplacement d’un fossé sec, jouxtant la porte fortifiée qui ferme la petite rue Jacquemart. A la fin de 1840, le conseil municipal décide de démolir les remparts ...(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 20 février 2014)

     

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Un fait divers sous l'Ancien Régime : le duel de 1769 "

     

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Le sémiologue Roland Barthes a analysé le fait divers comme « une information totale, ou plus exactement, immanente; il contient en soi tout son savoir : point besoin de connaître rien du monde pour consommer un fait divers; il ne renvoie formellement à rien d'autre qu'à lui-même ». Cette analyse peut s’appliquer à une singulière histoire romanaise : tout commence le 18 juillet 1769. Ce jour-là, à l’aurore, dans les fossés du rempart près de la porte Bistour, deux hommes s’affrontent en duel, à l’épée, l’un se nomme Jacques-Thomas-Lambert Suel-Béguin, et l’autre François Reymond-Merlin du Cheylas. Le premier est tué par le second et gît bientôt sur le sol ...(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 6 février 2014)

     

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " L'école primaire, rue Jacquemart "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Au 31 rue Jacquemart, se dresse un majestueux portail en fer forgé. Chacun de ses deux battants porte un médaillon rehaussé par des allégories (un cahier ouvert, une plume compas), sur lequel sont gravés des noms (Cheynel architecte, Mermet constructeur), une date (1885), des inscriptions (l’article 7, enseignement gratuit laïque obligatoire). Ce portail témoigne d’une époque, celle de la construction, à Romans, de la première école primaire et laïque, de filles en la circonstance. Tout commence à l'avènement de la IIIème  République, en 1871, avec la nomination comme maire, du radical Joseph Savoye...(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 23 janvier 2014)

     

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le monument aux morts de Bourg-de-Péage "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Le monument aux morts de Bourg-de-Péage se trouve dans le cimetière, au fond de l’allée principale. Il est l’œuvre de la municipalité du socialiste Charles Ducros, marchand de vin, maire de 1919 à 1929. Cinq des enfants de Bourg-de-Péage tombèrent durant la guerre de 1870, mais faute de moyens, aucun monument ne leur sera dédié. La mort de 210 combattants péageois pendant la guerre de 1914-1918 fut à l’origine de la décision de bâtir un monument à leur mémoire. Les cérémonies du 11 novembre 1919 se déroulent au cimetière devant les tombes du carré militaire. L’année suivante, lors des commémorations du 11 novembre 1920, le maire, Charles Ducros annonce la constitution d’un comité qui a pour objet de s’occuper de la construction « d’un monument aux morts ».... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 9 janvier 2014).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Noël au fil des siècles "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     La mémoire collective et les archives nous ont laissé peu de témoignages sur les coutumes qui se rattachaient à Noël, avant le XIXe s, dans la ville de Romans. Ces fêtes de Noël qui, en patois romanais, s'appelaient « Chalenda ». Cependant nous savons qu’après l'installation du Jacquemart en 1429, « le garde de l'horloge » était rétribué pour faire sonner la cloche lors des événements importants, notamment à Noël. Les chants revêtaient alors une grande importance. Les chants de Noël en patois commençaient le premier dimanche de l'Avent et continuaient pendant les trois dimanches suivants, d'autres commençaient à la messe de minuit et duraient jusqu'à l'Epiphanie. ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 26 décembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1788, un Noël pas comme les autres "

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Noël 1788, depuis trois semaines, les représentants du Dauphiné sont réunis dans la chapelle des pénitents de l'église  du couvent des cordeliers, une lourde tâche politique leur incombe, celle de désigner les députés de la province qui siégeront aux Etats Généraux et qui seront capables d’imposer à une monarchie endettée une réforme des institutions. Pour les bourgeois et nobles libéraux présents à Romans, leur démarche n'a pas d'autres objectifs. Au delà des portes du couvent, ces débats paraissent bien abstraits et bien éloignés des préoccupations de la majorité des Romanais. ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 12 décembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 40 ans, la fermeture des halles Jules-Nadi " (fin)

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Le bilan économique et démographique du centre historique de Romans est alors inquiétant : entre 1968 et 1975 sa population a baissé de 32 % ; certains annoncent que si rien n'est fait « d'ici quinze ans, ce serait une deuxième Pavigne ». En janvier 1970, la municipalité Pierre Didier reçoit un premier projet d'un groupe de commerçants réunis dans la SCID (Société des Commerçants Indépendants de la Drôme). Il s'agit de « raser les anciennes halles pour édifier à leur place un ensemble immobilier comprenant, outre de nouvelles halles, des appartements et des commerces » ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 novembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 40 ans, la fermeture des halles Jules-Nadi "

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

    Voici quarante ans étaient détruites les halles Jules-Nadi, sur les ruines desquelles fut ensuite élevé l’inesthétique bâtiment appelé Fanal, à l’angle de la rue Sabaton et du quai Chopin. L’histoire de ces halles commence au lendemain de la Première Guerre mondiale. La construction d'un marché couvert est une des premières décisions importantes de Jules Nadi après son élection comme maire, en décembre 1919. Dès le 29 février 1920, il lance ce grand projet et le défend auprès du conseil municipal ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 14 novembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 90 ans, la disparition du chanoine Ulysse Chevalier "

     

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

    Voici 90 ans, dans la nuit du 26 au 27 octobre 1923, disparaissait l’une des grandes figures de l’érudition romanaise, le chanoine Ulysse Chevalier. Il était le fils unique d’un médecin militaire, et historien de Romans, le Dr Ulysse Chevalier. Né à Rambouillet le 24 février 1841 où son père était en poste, Cyr-Ulysse-Joseph, pour l’état civil, revient avec ses parents à Romans en 1853 ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 31 octobre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 70 ans, la grève du 20 septembre 1943 " (fin)

     

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Soudain, les ridelles des camions s’abaissent, des Allemands portant autour du cou la plaque en croissant de la Feldgendarmerie sautent à terre, ils ont la mitraillette au poing et braquent tout le monde. C’est la stupeur puis le sauve-qui-peut, chacun essaie de se dissimuler dans les couloirs ; les Allemands courent dans tous les sens en poussant des cris et se saisissent de quelques personnes qu’ils poussent dans les camions, parmi lesquels des hommes tranquilles. (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 17 octobre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 70 ans, la grève du 20 septembre 1943 " "

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Automne 1943, le monde entre dans sa cinquième année de guerre. A Romans, depuis la manifestation de mars 1943 contre le STO, l’effervescence dans les usines n’est pas retombée. Beaucoup n’acceptent pas la fourniture des productions locales à l’armée allemande, le travail est saboté ; ce que ne peuvent ouvertement reconnaître les autorités de Vichy. (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 10 octobre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 50 ans, la visite du général de Gaulle à Romans "

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

     Voici 50 ans, le 26 septembre 1963, notre ville recevait une visite exceptionnelle, celle du général de Gaulle, alors président de la République. Une visite qui nécessita plus de deux mois de préparations. Le maire de Romans en est informé le 12 juillet par une note confidentielle de la préfecture : le passage par Romans se fera à l’occasion d’un déplacement du chef de l’état dans le Vaucluse, la Drôme, l’Ain et le Rhône... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 26 septembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Septembre 1973, l'assassinat de Georges Klein "

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

      Voici 40 ans, disparaissait dans des circonstances tragiques, Georges Klein, un Romanais dont la vie mérite d’être connue en raison d’un parcours personnel hors du commun et d’un destin dramatique. Il fut, en effet, en septembre 1973, l’une des premières victimes du coup d’état militaire contre le président chilien Salvador Allende. Les parents de Georges Klein, de confession juive, avaient fui l’Autriche en 1938, lors de l’invasion du pays par les nazis. Ils se réfugient d’abord à Paris puis, pendant la guerre, à Romans où ils se cachent si peu qu’ils ouvrent une maroquinerie et échappent cependant aux rafles. Leur fils, Georges, naît le 29 décembre 1945. .. (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 19 septembre 2013).

     
  • Cette semaine dans " L'Impartial " : Journées du Patrimoine : découvrez « le Grand Voyage » et le « Calvaire des récollets »

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

     Dimanche prochain, 15 septembre, notre association vous propose de découvrir l’un des fleurons du patrimoine historique et architectural de notre ville : « le Grand Voyage » et le « Calvaire des récollets ». Cet ensemble monumental unique en France désigne un ensemble de stations-oratoires et de chapelles d’un grand chemin de croix.

    Depuis plus près de cinq siècles, la ville de Romans offre aux chrétiens, la possibilité de revivre la « Passion du Christ » à travers un chemin de croix aboutissant au « Golgotha » situé au « calvaire des récollets »... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 12 septembre 2013).