Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Infos du jour

  • Romans (Drôme) / Information, permanences de la SEHR

     

    Romans (Drôme)

     

    calvaire des Récollets, patrimoine romanais

     

    Pour information :

     

    pas de permanence, mercredi 25 juin 2014.

     

     

  • Romans (Drôme) / "L'été du patrimoine" à Romans : ce sont des visites et des conférences

     

    Romans (Drôme)

     

    été à romans, été du patrimoine, visites, conférencesRetrouvez dans la brochure éditée par la ville de Romans,  un été à Romans,  les visites et conférences proposées par notre association en juillet et août, dans le cadre de " L'été du patrimoine".

     

     

  • Romans (Drôme) / Information, permanences de la SEHR

    Romans (Drôme)

    calvaire des Récollets, patrimoine romanais

    Pour information :

    pas de permanence, mercredi 28 mai.

     

  • Romans (Drôme) / Visite patrimoniale du 16 mars : un article dans le Dauphiné Libéré

    Romans (Drôme)

    martinette, romans tourisme, patrimoine romanais, sauvegarde du patrimoine romanais, visite guidée, visite commentée, SEHR, laurent jacquot

  • Romans (Drôme) / Première visite du patrimoine, premier succès.

      Romans (Drôme) / dimanche 16 mars .

     Notre association, répondant à l'invitation de l'association"ACC226 (Agir contre le cancer 26)" proposait ce dimanche 16 mars, une visite patrimoniale pour découvrir l'histoire du ruisseau de la Martinette, témoin et acteur d'un millénaire d'histoire de notre ville. Cette première visite de l'année 2014 fut un succès puisqu'une trentaine de personnes ont répondu à notre appel.

    patrimoine romanais, romans tourisme, martinette, SEHR.

    patrimoine romanais, romans tourisme, martinett, sauvegarde du patrimoine romanaise, SEHR.

     

     

     

     

     

     

    La SEHR reste à la disposition des associations de Romans et de Bourg-de-Péage (et d'ailleurs ...) pour organiser des visites à thèmes du patrimoine de Romans et de Bourg-de-Péage. N'hésitez-pas à nous contacter.

     

     

  • Romans (Drôme) / Première visite commentée de la saison : le ruisseau de la Martinette

     Romans (Drôme) .

     martinette, dauphiné libéré, laurent jacquot, romans patrimoine, romans historique, été du patrimoineAvec la prochaine arrivée du printemps, la Société d’études historiques de Romans reprend ses visites commentées du patrimoine de Romans et de Bourg-de-Péage.

    En partenariat avec l'association " ACC26 (Agir contre le cancer 26) " et dans le cadre de "Mars bleu", la SEHR propose  dimanche 16 mars, « La Martinette, un ruisseau domestiqué par les Hommes ».

    Ce ruisseau, aujourd'hui destination privilégiée pour d'agréables promenades, témoigne du travail des hommes du Moyen Âge pour domestiquer l’eau. Rendez-vous à 14 h 30, au pont sur la Savasse, rue Louis-Le-Cardonnel (circuit de 2 h environ).

     Pour toute information : 04.75.02.92.82.

  • La disparition de Robert Soro

    Romans (Drôme)

    Dans l'édition de ce jour, jeudi 2 mai, du Dauphiné Libéré.

    robert soro,usrp,rugby

     

  • Bravo aux agents de la ville ! (bis)

    Romans (Drôme)

    patrimoine romanais, romans patrimoine, laurent jacquot, romans historique, claude magnan    Dans une note précédente, nous avons souligné la promptitude des agents de la ville à réaliser des travaux sur le pavage et la plaque d’égout à proximité du chevet de la collégiale. Leur avait également été signalée la défaillance de l’éclairage du chevet, et cela depuis des mois : les ampoules défectueuses ont été remplacées voici quelques jours, et le chevet est de nouveau mis en valeur. Que les agents de la ville, à l’écoute de la population, en soient de nouveau remerciés, en espérant que ce civisme se généralise : ces interventions rapides participent à la valorisation du centre historique et au bien-être de ses habitants.

     

  • Bravo aux agents de la ville !

    maurice-faure, laurent jacquot, romans patrimoine, romans historiqueRomans (Drôme)

       La transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile a des conséquences que les services de la ville qui ont validé le nouveau plan de circulation auraient dû prévoir. Le pavage réalisé en 2006 n’avait pas pour finalité de supporter une circulation automobile importante. Aujourd’hui, à certains endroits, le sol commence à s’affaisser. Voici quelques jours, la plaque d’égout près du chevet de Saint-Barnard et les pavés l’encadrant étaient devenus instables. Avertis le matin par des riverains, des agents de la ville sont venus immédiatement changer la plaque et sceller, dans l'après-midi, les pavés pour la maintenir en place : bravo pour cette réactivité ! (voir la photo).

  • 70è anniversaire de la manifestation contre le STO

    Romans (Drôme)

    Nous invitons  les Romanais à participer à cette manifestation, demain dimanche, 10 mars, à 11 h, sur le quai de la gare.

    1943, STO, romans patrimoine, romans historique

     

     

     

     


    Source : Dauphiné Libéré, jeudi 7 mars 2013.

     

  • Vandalisme dans la collégiale Saint-Barnard

    Romans (Drôme)

    collégiale saint-barnard, patrimoine romanais   La collégiale Saint-Barnard a fait l’objet d'un nouvel acte de vandalisme. En effet, d’après nos premières informations, hier matin, un individu, entré dans la collégiale comme d’autres visiteurs, s’est appliqué, pendant plusieurs dizaines de minutes, à déplacer les bancs, l’autel, les cartons des tableaux. Il a également descellé une statue pour la déposer à terre. A notre connaissance, (et par chance pour cette fois !), il s’agit là de l’acte d’un déséquilibré et aucun vol, ou dégradations irréversibles, n’ont été commis. En novembre 2011, deux tableaux avaient été volés, ils n'ont jamais été retrouvés. Depuis, une camera a été installée et elle a permis l'arrestation de l'auteur du vandalime, c'est une bonne  nouvelle ! Cependant, reste posée la question de la protection des oeuvres d'art dans la collégiale pour prévenir toute dégradation. Certes, on nous rétorquera que la ville de Romans est pauvre et qu’elle n’a plus les moyens d’investir dans son patrimoine historique  ! Pauvre pour la collégiale, certes ! …. mais riche pour le Carnaval pour lequel elle dépense plus de 100 000 € par an, ce qui fait au total, sur dix ans,  ... 1 000 000 € :  la sauvegarde du patrimoine romanais est à ce prix !

  • Permanence de l'association : modification d'horaire

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    2 quai Ulysse-Chevalier, centre historique, patrimoine romanais Mercredi 14 novembre, modification de l'horaire de notre permanence 2 quai Ulysse-Chevalier : accueil du public de 18 h à 19 h. Cette permanence du mercredi est l’une des activités de notre association auxquelles vous pouvez participer si vous souhaitez sauvegarder et valoriser le patrimoine et l’histoire de Romans et de Bourg-de-Péage : organisation de visites ou de conférences, rédaction d’articles pour la presse ou le blog, interventions auprès des autorités, accueil de groupes ou d’associations. Notre association propose également des expertises historiques sur les immeubles du centre ancien, n’hésitez pas à nous contacter.

  • Ruisseau de la Martinette : un patrimoine à entretenir

    Romans-sur-Isère (Drôme)

       La triste histoire du bonhomme Jacquemart illustre les conséquences malheureuses de l’entretien insuffisant du patrimoine. Un autre patrimoine de notre ville se trouve dans la même situation, il s’agit du ruisseau de la Martinette dont les visites réalisées au cours de l’été ont été l’occasion de constater l’urgente nécessité de nettoyer le lit du ruisseau et ses abords sur une très grande partie du parcours

    martinette, patrimoine romanais   En effet, le long de la rue Baptiste-Marcet, le lit est tellement obstrué par les plantes et leurs racines (photo) que le ruisseau déborde sur la route. Avenue Duchesne, un spectacle de même nature s’offre aux promeneurs (photo). La Martinette, patrimoine romanaisChemin de la Martinette, ce sont surtout les berges qui sont peu attrayantes, envahies par l’herbes et d’autres détritus.

        Le seul tronçon nettoyé se trouve entre la rue Baptiste-Marcet et la rue Gaston-Bouchet : c’est fort bien … mais pourquoi ce tronçon et pas le reste du lit du ruisseau ?

  • Bonhomme Jacquemart : les faits sont têtus !

    Romans-sur-Isère (Drôme)

    bonhomme jacquemart,patrimoine romanais   Le feuilleton « bonhomme Jacquemart » continue. Retour sur les mois qui viennent de s'écouler.

       Au mois de février dernier, nous avions signalé que la tête du Jacquemart penchait dangereusement au risque de tomber. Les services de la ville n’ont pas alors cru bon d’intervenir (un premier épisode de l’histoire que RomansMag.com dans sa note du mardi 28 août n’a pas daigné relater !). Le 4 avril, la tête tombe : selon la municipalité, la cause en est le grand froid de ce mois de février ! Nous avançons une autre explication : l’entretien insuffisant du bonhomme depuis des années et nous demandons que l’ensemble du bonhomme soit vérifié.

       Le 17 juillet le bonhomme est descendu. Dans une certaine précipitation, la ville annonce que le bonhomme sera replacé sur la tour pour les journées du patrimoine … puis fait savoir que ce sera en décembre ! L’entretien régulier du Jacquemart (comme tout autre bâtiment patrimonial) paraît une évidence. N’oublions pas que le bonhomme, aujourd’hui en triste état, avait été hissé en janvier 1949,  il y a 63 ans : les restaurations de 1967 et 1974 n’avaient concerné que l’apparence du bonhomme.  

       En cette fin août, même  RomansMag. Com est obligé d’admettre que les faits sont têtus : « Le Bonhomme Jacquemart étant dans un trop mauvais état, un nouveau corps va être sculpté », reconnaissant par là-même que nous avions raison et désavouant les propos des élus de février ! L’édition d’aujourd’hui 29 août du Dauphiné Libéré appui ce triste constat : « le diagnostic est tombé comme un couperet : le bonhomme Jacquemart ne pourra pas remonter sur sa tour […], sous son armure de zinc, le bois était gravement abîmé, attaqué par des années d’intempéries et de vibrations à chaque coup de marteau sur la cloche ; le socle qui le portait s’est même en partie désolidarisé ».

       Le bonhomme descendu ne sera donc pas réutilisé ;  afin de le conserver et de le mettre à l’abris, nous demandons qu’il soit placé dans le hall d’accueil des archives communales à côté de son prédécesseur descendu en 1948 après 65 ans de bons et loyaux services.

         Dernier commentaire : l’absence d’entretien régulier du patrimoine architectural  amène à des situations regrettables et irréversibles pour notre héritage culturel, ce qui vaut pour le bonhomme Jacquemart vaut pour la collégiale Saint-Barnard, le calvaire des Récollets, la maison du mouton, … !

     

     

  • Le bonhomme Jacquemart est vraiment malade !

     

    Réponses aux questions que nous posions hier, dans  Le Dauphiné libéré, diffusé ce matin, jeudi 23 août.

    jacquemart, patrimoine romanaisLe retour du Jacquemart est reporté. « L’entreprise […] chargée par la ville de rénover le bonhomme Jacquemart a rencontré des difficultés pour procéder au déshabillage de l’emblème de la cité. Chaque pièce en zinc avait été cloutée sur le corps en bois lors d’une précédente rénovation. Or ces pointes sont aujourd’hui corrodées. Le corps du Jacquemart étant très abîmé, il faut tout reprendre pour que les pièces de zinc restent solidement arrimées au corps, rallongeant de plusieurs mois sa restauration. Le repose du bonhomme n’est donc plus envisagée pour  mi-septembre, mais plutôt pour les fêtes de fin d’année ».

    « Les pointes sont corrodées » : un constat qui souligne bien que ce n’est pas le froid du mois de février dernier qui est responsable de l’état du bonhomme mais l’absence d’entretien depuis des années !

  • Le bonhomme Jacquemart reviendra-t-il un jour ?

     Romans-sur-Isère (Drôme)

    jacquemart, patrimoine romanais   Sur  France-Bleu Drôme-Ardèche, ce matin, mercredi 22 août,  une information quelque peu surréaliste : « Le bonhomme Jacquemart absent pour longtemps Sa rénovation va prendre plus de temps que prévu. Le célèbre sonneur de cloches de Romans a été descendu à la mi-juillet pour être restauré mais il ne va pas regagner sa tour de sitôt car il est plus abîmé que prévu. Son retour, programmé en septembre est repoussé au mois de décembre. »

       Des commentaires. Si l’état du « malade » était aussi grave, pourquoi la ville annonce-t-elle depuis plusieurs jours le retour du bonhomme sur sa tour pour les Journées du patrimoine ? Deuxièmement, la chute de la tête du bonhomme en février dernier était bien le symptôme d’un mal plus grave résultant du manque d’entretien par la ville depuis des années (ce que nous cessons de répéter !) et ne résultait pas seulement des grands froids du mois en question ! Troisièmement, nous attendons des explications sur ces trois mois nécessaires et sur le sens qu’il faut donner au constat avancé : « le bonhomme est plus abîmé que prévu » ?

  • Jacquemart descendu de sa tour

    Jacquemart, patrimoine romanaisRomans-sur-Isère ( Drôme )

      Voici quelques jours nous nous interrogions sur la restauration du Jacquemart. Par un singulier hasard, aujourd’hui, mardi 17 juillet, le bonhomme (du moins ce qu’il en reste après la chute de sa tête) a été descendu.

      On peut regretter que la municipalité n’ait pas communiqué sur cette intervention attendue par beaucoup afin de permettre à tous les Romanais d'assister à cet événement exceptionnel ( la dernière descente du Jacquemart a eu lieu en 1971 ).

      La prochaine étape est la sculpture d'une nouvelle tête et la restauration du corps du bonhomme avant le remise en place d'un mannequin tout neuf, et au complet, en haut de sa tour !

  • France-Bleu Drôme-Ardèche à Romans

     France Bleue Drôme-Ardèche, centre historique, patrimoine romanais, romans-sur-Isère    Romans-sur-Isère (Drôme)

        Retrouvez-nous chaque matin sur France-Bleu Drôme-Ardèche pour des balades dans le centre historique, à la découverte du patrimoine architectural de notre ville. Jacquemart et la collégiale Saint-Barnard seront à l’honneur mais notre cheminement vous mènera également dans les cours des hôtels particuliers du XVIè siècle et vous dévoilera certains secrets d’une ville médiévale.

  • Une réunion publique

    Romans-sur-Isère (Drôme)

     place Jean-Jaurès    Nous relayons une information, qui est restée confidentielle, et concerne un projet qui aura des conséquences directes sur le centre historique : le futur aménagement de la place Jean-Jaurès qui pourrait se finaliser à l'horizon 2015. Projet considéré comme prioritaire par la municipalité au détriment de la valorisation du centre historique et de son patrimoine.

    Une première réunion publique est organisée le mardi 15 mai, à 20 h, salle Charles-Michels, 

  • A la recherche de ...

    550313860.jpgLa valorisation du patrimoine architectural et du centre historique de Romans passe notamment par le développement des recherches  sur l'histoire de notre ville. Nous commençons à établir des contacts avec des professeurs d'université afin que des étudiants plus nombreux viennent notamment travailler sur les fonds des archives communales. L'un d'eux, étudiant en deuxième année à l'école du Louvre, vient de  nous communiquer une demande très particulière car il doit s'atteler à l'analyse d'une plaque de cheminée portant des armoiries (à l'exception des fleurs de lys). Nous faisons appel à nos lecteurs pour l'aider : si vous avez chez vous ce type de plaque ou savez où l'une d'elle se trouve, faites-le nous savoir ; nous vous mettrons en relation avec cet étudiant.