Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

côte des chapeliers

  • Des nouvelles de la table d'orientation ?

    ville de Romans, chapeliers    Dans une note du 13 janvier dernier, nous signalions la disparition depuis novembre 2010 de « la table d’orientation » installée par la CCPR en 2009, côte de Chapelier, sur le petit parking au pied du vestige du rempart. Il s’agit d’un table en grès émaillé qui visualise agréablement le paysage que l’on découvre à partir de ce lieu, elle présente donc un certain intérêt pour les touristes ! Nous avons appris que sa disparition n’en était pas une, puisqu’e cette table a été déposée suite à des dégradation, pour être réparée  ! Fort bien ! mais à ce jour, 13 mars 2011, après 4 mois de réparations, cette table n’a toujours pas été remise en place ! Il semble que la CCPR ne prête plus guère intérêt à cette table...  pourquoi a-t-elle alors dépensé quelques 2000 euros pour sa réalisation ?

  • A la recherche de ... la table d'orientation !

    DSCN4180.JPG   Aujourd’hui, une information anecdotique qui illustre l’incohérence de la valorisation du centre historique de Romans. Incohérence car cette valorisation est malheureusement partagée entre la ville de Romans, l’EPIC de la communauté de communes du pays de Romans « Romans-Bourg de Péage Tourisme » (ex office de tourisme), et Romans Bourg-de-Péage Expansion (RBE). Chacun jouant sa partition ... en solo.

       Un exemple, « la table d’orientation » installée par la CCPR voici plus d’un an, côte de Chapelier, sur le petit parking au pied du vestige du rempart. Il s’agit d’un table en grès émaillé qui présente agréablement le paysage que l’on découvre à partir de ce lieu, elle présente donc un certain intérêt pour les touristes … mais n’est indiquée dans aucune publication éditée par la ville, l’EPIC ou RBE ! Qui parmi-vous connaît l’existence de cette table d’orientation dont la réalisation a coûté quelques 2000 euros !

       Le pittoresque est que cette table a disparu voici plus de deux mois … personne ne s’en est rendu compte ! Aux dernières informations, elle est en réparation … mais nous ne savons pas pourquoi !