Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

centre historique de romans

  • Romans (Drôme) / Le SCoT, fossoyeur du centre historique de Romans

     SCoT Rovaltain Drôme-ArdècheRomans-sur-Isère (Drôme)

       Mardi 5 novembre, se tient à Romans, un réunion publique sur le « le SCoT Rovaltain- Drôme-Ardèche » ? Romanais et Péageois vous avez vécu jusqu’à présent sans connaître « le SCoT Rovaltain- Drôme-Ardèche» !et bien il faudra maintenant confier votre avenir à ce « SCOoT » là !

       De quoi s’agit-il ? Tout d’abord SCoT signifie  « Schéma de Cohérence Territoriale » Il s’agit d’une nouvelle « couche » dans le découpage administratif du territoire qui se glisse entre les communautés de communes et le département et qui réunit, pour le SCoT dont nous parlons, il chevauche à la fois le territoire "Drôme des collines" et la future super agglomération Valence-Romans-etc  (vous suivez ? regardez la carte de la photo !).

       Mais à quoi ce « machin  technocratique » peut-t-il bien servir ? D'après la "bonne presse", « le SCoT vise le développement harmonieux du territoire et des habitants » dans le domaine de l’économie, du commerce, des transports, de l’habitat, du monde rural, tout cela dans le cadre du développement durable ! C’est beau ! Le site internet du SCoT fournit à profusion de la documentation. Nous avons donc rechercher, parmi des dizaines de pages, les projets du SCoT concernant la valorisation du centre historique de Romans qui constitue, il nous semble, un des maillons de ce « développement harmonieux » pour les Romanais ? Bilan : pas un mot ! A aucun moment, le SCoT ne prévoit une valorisation du centre historique de Romans et de son patrimoine architectural. Voilà donc le monde que nous préparent la bureaucratie technocratique : un monde privé de ses racines culturelles !

  • Romans (Drôme) / « L’été du patrimoine » : succès pour les visites du centre historique

     Romans (Drôme) .

      patrimoine romanais, romans historique, hôtel dochir, hôtel nugues, hôtel de clérieu, calvaire des récollets, sauvegarde du patrimoine romanais,Dans le cadre de " l'été du patrimoine ", la Société d’études historiques de Romans proposait, lundi 5 août, une nouvelle visite du centre historique sur le thème :  « A la découverte du patrimoine architectural de Romans », du Moyen Âge au Second Empire.

      Ce parcours a fait découvrir à des passionnés d'histoire, l'ensemble du bâti autour de la collégiale Saint-Barnard dont témoignent notamment les façades médiévales, les façades du XVIIIe siècle, les cours des hôtels particuliers du XVIe siècle ou du XVIIe siècle.

    Le programme des visites et des conférences proposées en août peut être consulté ou téléchargé :2013 L'été du patrimoine.pdf

  • Romans (Drôme) / « L’été du patrimoine » : visite du centre historique

    Romans (Drôme) .

      Dans le cadre de " l'été du patrimoine ", la Société d’études historiques de Romans proposait hier, dimanche 4 août, une visite du centre historique sur le thème :  « A la découverte du patrimoine architectural de Romans », du Moyen Âge au Second Empire.

     centre historique, laurent jacquot, visites guidées, hôtel nugues, hôtel dochier, hôtel de clérieu, maisons des tanneursCe parcours a fait découvrir à des passionnés d'histoire, venus, pour certains de Valence ou de Saint-Donat, l'ensemble du bâti autour de la collégiale Saint-Barnard dont témoignent notamment les façades médiévales, les façades du XVIIIe siècle, les cours des hôtels particuliers du XVIe siècle ou du XVIIe siècle.



    maison du mouton, centre historique, laurent jacquot,Un parcours qui permit également une réflexion sur la sauvegarde problématique de ce patrimoine architectural avec le malheureux exemple de la maison du Mouton.


      Cette visite est renouvelée aujourd'hui, lundi 5 août.  Rendez-vous à 14 h 30 sur le parvis de la collégiale Saint-Barnard. Participation : 5 €. Pour toute information : 04.75.02.92.82. Programme complet de nos visites et de conférences, à consulter et à télécharger 2013 L'été du patrimoine.pdf

  • Romans (Drôme) / Un monument historique à visiter : la collégiale Saint-Barnard

     Romans (Drôme)

    collégiale saint-barnard, patrimoine romanais    Tout au long de l’été, l’association « Les amis de Saint-Barnard et du Calvaire des Récollets » vous accueille dans l’un des monuments historiques majeurs du Dauphiné, la collégiale Saint-Barnard. Un guide est à votre disposition pour une visite complète du monument. Vous pouvez également découvrir les œuvres de l’artiste  Pierre Buraglio exposées dans la chapelle du Saint-Sacrement.

        Du 1er juin au 29 septembre, la collégiale est ouverte tous les jours (du lundi au vendredi de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h 30, le dimanche de 15 h à 18 h 30) sauf les samedis.Visite complète : 4 €  Visite de l'expo uniquement : 2 € 

  • Romans (Drôme), " Eté 2013 : visites du centre historique et conférences "

    Laurent Jacquot, été du patrimoineRomans (Drôme)

      Fidèle à sa vocation et à sa mission de valorisation du centre historique de Romans et de son patrimoine, la SEHR propose en juillet et août un programme varié de conférences et de visites guidées sous le titre de « l’Eté du patrimoine ». Ce programme est dés à présent en ligne et peut être téléchargé: .2013 L'été du patrimoine à Romans (Drôme)


    A noter : pendant ces deux mois, des visites de groupes peuvent être organisées à la demande, n'hésitez pas à nous contacter.

  • Bravo aux agents de la ville ! (bis)

    Romans (Drôme)

    patrimoine romanais, romans patrimoine, laurent jacquot, romans historique, claude magnan    Dans une note précédente, nous avons souligné la promptitude des agents de la ville à réaliser des travaux sur le pavage et la plaque d’égout à proximité du chevet de la collégiale. Leur avait également été signalée la défaillance de l’éclairage du chevet, et cela depuis des mois : les ampoules défectueuses ont été remplacées voici quelques jours, et le chevet est de nouveau mis en valeur. Que les agents de la ville, à l’écoute de la population, en soient de nouveau remerciés, en espérant que ce civisme se généralise : ces interventions rapides participent à la valorisation du centre historique et au bien-être de ses habitants.

     

  • Bravo aux agents de la ville !

    maurice-faure, laurent jacquot, romans patrimoine, romans historiqueRomans (Drôme)

       La transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile a des conséquences que les services de la ville qui ont validé le nouveau plan de circulation auraient dû prévoir. Le pavage réalisé en 2006 n’avait pas pour finalité de supporter une circulation automobile importante. Aujourd’hui, à certains endroits, le sol commence à s’affaisser. Voici quelques jours, la plaque d’égout près du chevet de Saint-Barnard et les pavés l’encadrant étaient devenus instables. Avertis le matin par des riverains, des agents de la ville sont venus immédiatement changer la plaque et sceller, dans l'après-midi, les pavés pour la maintenir en place : bravo pour cette réactivité ! (voir la photo).

  • La place Maurice-Faure se meurt ...

    Romans (Drôme)

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans  Notre association souligne régulièrement le peu de considération de la municipalité de Romans pour le centre historique de notre ville et son patrimoine architectural.

       Les effets d’annonce répétés dans la presse et les pages lénifiantes de Romans-Mag ne peuvent masquer cette triste réalité ; le nouveau « plan de circulation » en est illustration avec la transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile. Ce sombre tableau est illustré cette semaine par un article publié dans L’Impartial , article que nous vous invitons à lire attentivement !

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans

     

  • Romans (Drôme) : un patrimoine délaissé !

    Romans (Drôme)

      Hôtel Lally.JPGAu début des années 1990, la ville de Romans avait fait placer sur des immeubles emblématiques de l’histoire romanaise des plaques signalétiques présentant succinctement les caractères architecturaux de ces lieux et les personnalités qui les avaient habités. Malheureusement ces plaques n’ont pas été entretenues.

       Voici deux ans, nous avions participé à une réunion du service du patrimoine de la municipalité. L'ordre du jour était de réfléchir à de nouvelles plaques qui devaient s’inscrire dans un projet de circuit touristique dans le centre historique : cette réunion est restée sans suite ! pas de circuit touristique dans le centre historique qui est délaissé et méprisé par le soi-disant « Office de tourisme de Romans – Bourg de Péage « ! pas de nouvelles plaques  depuis les anciennes disparaissent progressivement, arrachées ou cassées (comme sur le rempart quai Sainte-Claire ou sur l’hôtel Servan-Nugues), les autres (comme celle de l’hôtel Lally-De Gillier en photo) sont vandalisées !

     

  • Carte postale sur le centre historique de Romans : la presse en parle

    Romans (Drôme)

    Dauphiné Libéré, patrimoine romanais, Les Balmes, crèche

     

     

    Dans l'édition du jeudi 7 février 2013, du Dauphiné Libéré.

    dauphiné libéré, patrimoine romanais, romans historique

  • Ville de Romans : le patrimoine historique, parent pauvre du budget 2013 !

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    - - Lors du dernier conseil municipal, le 17 décembre dernier, se déroulait le vote du budget pour l’année 2013. Comme les années précédentes, et même davantage, le patrimoine historique est le parent pauvre des choix de la municipalité avec une ligne budgétaire de seulement 45 000 €.
    - - Pour le budget 2012, cette ligne budgétaire avait été de 167 000 € ! Ces 45 000 € reflètent l’absence de volonté de la municipalité d’engager de grands projets de restauration et de valorisation du calvaire des Récollets (photo ci-jointe) et de la collégiale Saint-Barnard. patrimoine romanais, centre historique de romans
    Cette somme de 45 000 € représente la moitié du budget alloué à une seule journée de Carnaval ou au tiers des dépenses affectées, ce mois-ci, à la « patinoire éphémère » ! Cette somme ne couvre même pas les travaux d’étanchéité sur le calvaire, annoncés en septembre, « opération évaluée à 57 000 € ».
    - - Rappelons que les travaux sur le bonhomme Jacquemart et sa tour (qui n’avaient pas été prévus dans le budget 2012, chacun sait pourquoi !) se sont élevés à près de 70 000 € (dont plus de 30 000 € pour les grilles et les toilettes publiques qui, entre parenthèse, ne sont pas encore terminées !). Espérons qu’en cette année 2013, ni le calvaire des Récollets ni la collégiale Saint-Barnard nécessiteront un sauvetage d’urgence faute d’entretien régulier !

  • En ce moment : "le grand bazar" sur la place Maurice-Faure

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    place Maurice-Faure, patrimoine romanaisCe matin, vendredi, se tient sur la place Maurice-Faure, le marché ! Mais, surprise ! la circulation venant du quai Ulysse-Chevalier continue à être déviée sur ladite place et les véhicules se retrouvent au milieu des carottes et des navets ! leurs conducteurs sont contraints à un demi-tour acrobatique ou choisissent simplement de s’arrêter et de se garer là où ils peuvent ! Cela s’appelle « le nouveau plan de circulation » ! Il serait plus judicieux de l’appeler « le nouveau plan de non circulation » ! Pour le justifier, le slogan retenu et répété est « mieux vivre, mieux se déplacer » : c’est de l’humour municipal qui ne fait pas rire tout le monde !

  • Romans (Drôme), soirée-débat : "L'AVAP et la valorisation du centre historique"

    Romans-sur-Isère (Drôme) 

      Profitez de l’été pour découvrir le patrimoine et l’histoire de Romans avec des conférences-débats hebdomadaires, « les mercredis de l’histoire », complétées par des visites à thèmes ; des animations proposées par notre association.

     

    centre historique, patrimoine architecturalMercredi 8 août, 20 h 30, soirée-débat sur l’AVAP et la valorisation du centre historique de Romans

     

     

       Depuis 2008, le centre historique de Romans est inscrit dans une « Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) » dont la réglementation doit protéger le patrimoine architectural de cet espace. Conformément à la loi Grenelle 2, la ZPPAUP son transformées en « Aire de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine (AVAP) », présentée comme devant concilier les enjeux environnementaux et patrimoniaux. La municipalité de Romans organise une consultation publique sur les documents attenant à l’AVAP jusqu’au 14 septembre 2012.

       La SEHR propose une soirée sur ce sujet avec une présentation de deux documents sur lesquels les Romanais sont amenés à se prononcer : le diagnostic de l'AVAP , les propositions d'orientation et de mise à jour du règlement de l'AVAP.

    RDV mercredi 8 août, à 20 h 30, au siège de la SEHR, 2 quai Ulysse-Chevalier.

  • Jacquemart sans tête ... 3 mois déjà !

    Jacquemart, patrimoine romanais  Le 5 avril dernier, le vieux bonhomme Jacquemart perdait sa tête qui se fracassa sur les pavés au pied de la tour ! Cet événement, qui n’était pas arrivé depuis 150 ans, était la conséquence d’un entretien insuffisant depuis plusieurs années.

       Trois mois se sont écoulés ! … Trois mois de silence de la part des services municipaux sur la réalisation d’une nouvelle tête et la restauration de l’ensemble du mannequin ! Une petit question : l’inauguration du nouveau Jacquemart est prévue pour quelle date ? 

  • Cette semaine dans "L'Impartial" : " Eté 2012 à Romans : l'été du patrimoine, les mercredis de l'histoire"

      L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

     Notre association considère la valorisation du centre historique de Romans et de son patrimoine architectural comme un projet culturel majeur pour notre ville et l’un des fondements de toute démarche humaniste. A cette fin, nous proposons, en cet été 2012, des conférences-débats hebdomadaires, « les mercredis de l’histoire », complétées par des visites à thèmes. Voici le calendrier de cet « été du patrimoine ». ...  ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 28 juin 2012 )

  • Romans : les visites du centre historique

    Romans-sur-Isère (Drôme).

    patrimoine romanais-péageois, centre historique   Le retour des beaux jours favorise les visites du centre historique de Romans. La demande est forte, ce qui souligne, et rappelle, l’intérêt des Romanais, des Péageois et d’amis venus de l’extérieur, pour le patrimoine de notre ville.

       Notre association répond du mieux possible aux diverses sollicitations notamment celles des associations de Romans ou Bourg-de-Péage, ce fut le cas, mercredi dernier, 21 mars et samedi 24 mars ; prochainement d’autres visites sont programmées, les mercredi 11, dimanche 15 et mercredi 18 avril. Ces animations participent à une démarche efficace de valorisation du centre historique de Romans qui est une des vocations de la SEHR.

       Dans les prochaines semaines, notre association dévoilera de nouveaux projets d'actions, et de nouvelles initiatives, pour sauvegarder le patrimoine de la ville de Romans et faire connaître l’histoire de la vieille cité dauphinoise.

  • Toujours en catimini !

    place Maurice-Faure, patrimoine romanais

    Romans-sur-Isère (Drôme) place Jules-Nadi, patrimoine romanais

    Le 23 janvier, nous nous étonnions du remplacement, en catimini, de la lanterne de l’impasse Saint-Jean. Les services techniques de la ville ont continué à agir sans concertation en remplaçant (à gauche) le vénérable réverbère de la place Maurice-Faure qui était du même modèle que celui encore visible place Jules-Nadi (à droite) . C’était apparemment une urgence ! Sans commentaire !

  • En catimini ... où est la concertation ?

     impasse Saint-Jean, patrimoine romanaisimpasse Saint-Jean, patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)  

     C’est de nouveau la question que nous posons à la ville. En effet, chacun a pu constater que la vieille lanterne qui n’éclairait plus depuis longtemps l’impasse Saint-Jean, entre la place Maurice-Faure et la collégiale, a été remplacée, en catimini, par une lanterne « économe en énergie ». Cet éclairage particulièrement efficace présente l’intérêt d’inonder de lumière les … boîtes aux lettres inesthétiques qui défigurent l’entrée de l’impasse !  Un espace de « concertation » nous aurait permis de proposer au service municipal ou communautaire compétent (on ne sait plus qui fait quoi dans le centre historique !) de placer cette nouvelle lanterne sous la voûte de l’impasse afin de la mettre en valeur ainsi que la porte romane de la collégiale ! Voilà un exemple de sujet qui serait de la compétence même de la « commission extramunicipale centre historique et patrimoine historique » que nous demandons à la mairie de mettre en place.

  • Centre historique de Romans : que les élus entendent les Romanais !

    patrimoine romanais, centre historique  La lecture de la presse et d'autres sources d'information provenant est riche d’enseignement sur l’intérêt que nos concitoyens portent au patrimoine dans un projet de société plus harmonieuse et d’un monde plus vivable.

        Le 20 octobre dernier, lors de sa dernière réunion, la commission extra-municipale de l'Agenda 21, a proposé, en tête des actions à mener dans notre ville de Romans, de « relancer les balades urbaines de découverte de la ville, son histoire, son patrimoine ». La commission a constaté que « des balades urbaines sont organisées régulièrement, en particulier en été, mais sans coordination. Il faudrait les organiser, enrichir et les  mener plus régulièrement, avec l'office de tourisme pour fédérer les acteurs intervenants sur la durée ». C’est ce que nous répétons depuis des années ! Cette action a été inscrite dans le thème « accès à la connaissance », formulation particulièrement significative qui souligne bien que le patrimoine et l’histoire participent pleinement à la formation intellectuelle de chaque homme et à son épanouissement dans la société.

       Autre indice de cet intérêt dans la rubrique «  Vœux 2012, des lecteurs de l’Impartial » publiée dans l’hebdomadaire le 29 décembre. Voici les vœux d’une jeune romanaise : « (…) J’adore la place Maurice-Faure, il est impératif que tous les acteurs puissent redynamiser cette place, les élus, les commerçants ; le centre ancien est le fleuron de notre ville, il est nécessaire d’entretenir, de dynamiser le centre historique ». Que la jeunesse romanaise soit aussi soucieuse du centre historique ne peut que nous encourager davantage à agir pour sauvegarder et valoriser ce patrimoine afin que les générations futures n’en soient pas privées.

      Dernière actualité sur le patrimoine relevée dans l’hebdomadaire Drôme-Hebdo de cette semaine. Le samedi 17 décembre se tenait à Alixan, l’assemblée générale du CAP (Collectif des Associations de Patrimoine de la Drôme des collines). Dans le compte rendu, nous relevons les propos de l’un des co-présidents qui s’est dit «  inquiet et peiné de la position de certains élus vis à vis du patrimoine ». Comme quoi nous ne sommes pas seuls à faire le même constat !

  • Été 2011 , l'été du patrimoine à Romans

    Romans-sur-Isère.

       Valoriser le centre historique et le patrimoine architectural de Romans est une des missions de la SEHR. A ce titre, nous sommes sollicités par des associations à vocation culturelle qui souhaitent faire connaître à leurs adhérents cette facette de notre ville, loin du tourisme commercial qui prévaut, et dans l’optique d’un tourisme patrimonial dédaigné par l’office de tourisme et la municipalité.

    patrimoine romanais,centre historique de romans   Le 4 juin dernier, les adhérents de deux associations de Grenoble avaient choisi Romans pour leur sortie annuelle. A cette occasion, ils ont découvert le centre historique et les problématiques liées à sa réhabilitation avant d’être reçus à la collégiale Saint-Barnard, classée monument historique par Prosper Mérimée, voici 160 ans (et qui vient de retenir l’attention d’une société d’Aix-en-Provence !).

     

    A noter : pendant l'été, la SEHR proposera, aux associations et à leurs adhérents, tous les après-midis, entre le 11 juillet et le 13 août, des visites commentées gratuites du centre historique.