Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chapelle xxi

  • Ça prend l’eau …

    Chapelle XXI.JPG    En 2008, la ville de Romans a financé la restauration de la chapelle XXI du Grand Voyage, avenue Berthelot. Une restauration dont le coût s’est élevé à 198 000 € dont 46 000 € de subvention de l’Etat et du département.

       Quelle était la finalité de cette restauration, celle d’un chapelle édifiée en 1823-1824 et représentative du goût neoclassique de l’époque ? Là est la question ! Aucun projet de valorisation n’a suivi, c’est à dire la mise en place de visite pour faire découvrir cette chapelle dans le cadre d’une valorisation du Grand Voyage et du calvaire des Récollets qui en est l’aboutissement. La chapelle XXI est donc retombée dans l’oubli et commence à se dégrader. Des traces verdâtres maculent déjà la pierre sur la partie gauche de l’édifice, conséquence des infiltrations d’eau provenant de la terrasse qui la jouxte.

       Un nouvel exemple de la nécessité d’élaborer un projet global et à long terme de valorisation du patrimoine architectural. Un projet global préférable à quelques restaurations qui relèvent davantage d’une action de communication que de la conviction de devoir transmettre aux générations futures notre héritage culturel.