Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

drôme

  • L'association "Patrimoine et Education" appelle à l'aide !

     Romans (Drôme)

    Nos lecteurs trouveront ci-dessous la lettre ouverte que l’association « Patrimoine et éducation » a publiée dans la dernière édition de « L’Impartial ».

    patrimoine et éducation

      Cette association, son musée et sa bibliothèque, étaient hébergés jusqu’à présent dans l’école Chopin (La marelle), quartier de la Monnaie. La municipalité de Romans a pris la décision de démolir cette école mais n’a pas cru bon de proposer à cette association, à vocation départementale, un lieu de replis pour poursuivre ses activités, une association patrimoniale qui se retrouve donc à la rue ! Ses collections, notamment des pièces provenant d’écoles romanaises, risquent d’être dispersées.

    Cette situation regrettable souligne une fois de plus la nécessité, pour une ville comme Romans, de disposer d’une « maison du patrimoine et de l’histoire », espace de conservation du patrimoine mobilier et culturel et d’accueil pour des expositions permanentes ou thématiques.

    patrimoine et éducation, romans historique, romans patrimoine, patrimoine romanais

     

  • Histoire : " Septembre 1963, Romans reçoit De Gaulle "

     

    première guerre mondiale,armistice,1918Le 12 juillet 1963, le maire de Romans, Pierre Didier, reçoit de la préfecture une information confidentielle : Charles de Gaulle, président de la République, à l’occasion d’un déplacement dans le Vaucluse, la Drôme, l’Ain et le Rhône, s’arrêtera à Romans, le 26 septembre, et prononcera un discours sur la place Jules-Nadi. Deux mois sont nécessaires à l'organisation de la visite du chef de l'Etat ... (à suivre dans Regard magazine, n° 18, mars 2012).

  • Conférence, vendredi 22 octobre

    FEVRIER  1901.jpgDans le cadre de la fête de la Science, à Romans, vendredi 22 octobre, à partir de 14 h – 17 h médiathèque Simone-de-Beauvoir, conférences : « Evénements climatiques passés et histoire de la météo dans la Drôme » 

     

     

    Première partie (14 h – 15 h 30) : Subir les hivers rigoureux du XVIIe au XXe siècles

    ·  Le grand hiver de 1709 dans le Nord de la Drôme (Laurent Jacquot, professeur d'histoire et géographie, Société d’Etudes Historiques de Romans –Bourg de Péage)
    ·  Les hivers de Michel Forest à Valence (1740-1779) (Philippe Bouchardeau, docteur en histoire, chercheur associé au CNRS, Revue drômoise)
    ·  Les hivers de 1956 et 1970 dans la Drôme (Fernand Avila, professeur de géographie).

    15 h 30 : pause

    Seconde partie ( 15 h 45 – 17 h) : Météo, de la prédiction à la prévision

    ·  Les prédictions météo de Mathieu de la Drôme (Fabien Locher, chargé de recherche au CNRS, Centre de Recherches Historiques, Paris)
    ·  Jalons pour une histoire des premiers météorologues drômois au XIXe siècle, (Philippe Bouchardeau).

    Présentation d’ouvrages et dédicaces à la pause et après les conférences.

  • Agir pour le centre historique de Romans

    Laurent JACQUOT, professeur d'histoire

     

    Dans un monde où les valeurs qui faisaient la cohésion d’une nation s’affaiblissent, chacun de nous recherche des repères rassurants, nous les trouverons dans l’héritage culturel de siècles de civilisation qui est l’essence même de l’Humanité : la déliquescence des références culturelles est la source du communautarisme incompatible avec des valeurs universelles.

    Un héritage culturel qui est là, sous nos yeux, lorsque nous parcourons le centre historique de Romans ; un espace riche de son patrimoine architectural qui est aussi un espace de vie et participe au développement économique ; un espace qui est aussi un modèle urbain le plus à même de relever les défis du développement durable.

    Aujourd’hui, la valorisation du centre historique de Romans, c’est à dire une promotion globale, cohérente et volontaire, est insignifiante. Le centre historique de Romans n’est plus un espace de « vie de quartier » et les visiteurs n’ont guère l’impression d’être les bienvenus. Le centre historique n’est pas, non plus, un espace de vitalité économique qui ne peut guère compter sur des animations trop rares et souvent en marge des grandes manifestations annuelles organisées dans le reste de la ville.

    Depuis plus d’une décennie, les municipalités successives n’ont pas manifesté de vision sur le devenir du centre historique. En effet, se sont succédé, ou juxtaposé, des réalisations ponctuelles qui ne s’inscrivent dans aucune réflexion globale telle l’implantation de la cité de la musique qui n’est pas conçue pour aménager le centre historique.

    Le centre historique doit redevenir le cœur de la cité, c’est une priorité pour conserver à Romans une « âme » et ne pas transformer notre vieille cité en une banale cité dortoir. Ce projet doit être conçu dans sa globalité : valorisation du patrimoine architectural et historique, développement des animations susceptibles d’attirer touristes et flâneurs et de favoriser le commerces de proximité, soucis constant pour améliorer le cadre de vie par le renforcement de la sécurité, l’aménagement de parking et la réhabilitation du bâti. Un projet qui ne peut réussir sans l’implication des acteurs du quartiers, habitants et commerçants. Avoir cette ambition pour le centre historique de Romans, ce n’est pas se réfugier dans la nostalgie d’un passé idéalisé, c’est croire dans les valeurs intemporelles et humanistes de la culture, seules capables de renouer ce lien social dont notre ville a besoin !

    Notre association va porter ce projet. Son ambition humaniste est de favoriser l’accès à cette culture patrimoniale au plus grand nombre notamment à ceux qui en sont exclus ; une association qui sera aussi un espace de réflexion et une force de propositions sur l’avenir du centre historique. L’association commence dès à présent ses activités et propose pendant l’été de découvrir le patrimoine architectural de Romans-sur-Isère avec des visites gratuites du centre historique. Pour toute information, contacter le 04.75.02.92.82 ou « SEHR26@orange.fr ».