Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

halles

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 40 ans, la fermeture des halles Jules-Nadi " (fin)

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     Le bilan économique et démographique du centre historique de Romans est alors inquiétant : entre 1968 et 1975 sa population a baissé de 32 % ; certains annoncent que si rien n'est fait « d'ici quinze ans, ce serait une deuxième Pavigne ». En janvier 1970, la municipalité Pierre Didier reçoit un premier projet d'un groupe de commerçants réunis dans la SCID (Société des Commerçants Indépendants de la Drôme). Il s'agit de « raser les anciennes halles pour édifier à leur place un ensemble immobilier comprenant, outre de nouvelles halles, des appartements et des commerces » ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 novembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 40 ans, la fermeture des halles Jules-Nadi "

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

    Voici quarante ans étaient détruites les halles Jules-Nadi, sur les ruines desquelles fut ensuite élevé l’inesthétique bâtiment appelé Fanal, à l’angle de la rue Sabaton et du quai Chopin. L’histoire de ces halles commence au lendemain de la Première Guerre mondiale. La construction d'un marché couvert est une des premières décisions importantes de Jules Nadi après son élection comme maire, en décembre 1919. Dès le 29 février 1920, il lance ce grand projet et le défend auprès du conseil municipal ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 14 novembre 2013).