Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'impartial

  • Cette semaine dans "L'Impartial" / L’histoire de la « maison des statues », 17 rue Jacquemart (fin)

       bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

    En 1886 la maison est en partie louée au tanneur Auguste Chabert, qui en fait sa résidence. Au rez-de-chaussée les frères Camille et Isidore Blain installent leur atelier de photographie. Monsieur Chosson s'étant réservé l'usufruit de l'immeuble, il loue les appartements et magasins et continue de l'habiter en partie jusqu'à son décès, survenu à son domicile le 20 novembre 1893. Marié à Clémentine Bon, issue d’une famille de notable romanais dont il était veuf, Adolphe Chosson, mort à 92 ans, n’avait pas d’enfants survivants. L'immeuble entre alors pleinement en possession dans la famille Vallon puis Argod qui le conserve pendant trois décennies. ....(à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 5 juin 2014)

     

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Noël au fil des siècles "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     La mémoire collective et les archives nous ont laissé peu de témoignages sur les coutumes qui se rattachaient à Noël, avant le XIXe s, dans la ville de Romans. Ces fêtes de Noël qui, en patois romanais, s'appelaient « Chalenda ». Cependant nous savons qu’après l'installation du Jacquemart en 1429, « le garde de l'horloge » était rétribué pour faire sonner la cloche lors des événements importants, notamment à Noël. Les chants revêtaient alors une grande importance. Les chants de Noël en patois commençaient le premier dimanche de l'Avent et continuaient pendant les trois dimanches suivants, d'autres commençaient à la messe de minuit et duraient jusqu'à l'Epiphanie. ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 26 décembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 40 ans, la fermeture des halles Jules-Nadi "

     bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

    Voici quarante ans étaient détruites les halles Jules-Nadi, sur les ruines desquelles fut ensuite élevé l’inesthétique bâtiment appelé Fanal, à l’angle de la rue Sabaton et du quai Chopin. L’histoire de ces halles commence au lendemain de la Première Guerre mondiale. La construction d'un marché couvert est une des premières décisions importantes de Jules Nadi après son élection comme maire, en décembre 1919. Dès le 29 février 1920, il lance ce grand projet et le défend auprès du conseil municipal ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 14 novembre 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Forum des associations et Journées du patrimoine "

    bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

      En cette fin du mois d’août, notre association peut déjà dresser un bilan satisfaisant des visites et des conférences proposées depuis la mi-juillet. L’objectif de la SEHR était d’offrir des animations aux Romanais-Péageois, et aux touristes, lors des après-midis de cette période estivale. Une initiative saluée par de nombreux articles dans la presse locale et relayée par les radios et les réseaux sociaux. Les thèmes de ces visites étaient volontairement très diversifiés ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 22 août 2013).

               

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1856, destin tragique et leçon d'histoire "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

      Le récit proposé aujourd’hui relate le destin tragique d’une famille de Bourg-de-Péage ; il souligne aussi l’importance de croiser des sources pour reconstituer la réalité historique et éclairer l’histoire de France avec l’histoire d’une famille. Cette histoire est celle de deux frères, Jean-Étienne et Ferdinand Berneron, pendant une période oubliée de notre histoire, celle de la guerre de Crimée en 1854 et 1855. . ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 25 juillet 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Il y a 100 ans, le 14 juillet 1913 "

      bruno larat,résistance,guerre mondiale,jean moulinRomans (Drôme)

     

     En ce début du mois de juillet 1913, la situation internationale est lourde de menaces.. Dans les Balkans, une guerre oppose la Bulgarie à la Serbie et ses alliés grecs et roumains, qui avaient été uni quelques mois plus tôt contre l’empire turc. Le relations franco-allemandes sont tendues et les effectifs de l’armée allemande sont portés de 621 000 à 820 000 hommes. Le patriotisme et l'antigermanisme sont exacerbés par la presse nationale ou locale, cependant, à Romans, la célébration de la fête nationale semble échapper à ce contexte pesant. . ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 11 juillet 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " L'histoire des quais de Romans "

    L'Impartial, visites, martinette, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique

        Romans (Drôme)

     

     

          Samedi prochain, 8 juin, les nouveaux quais de Romans seront inaugurés. La SEHR s’associe à cet événement en recevant les Romanais et les Péageois, à son siège, 2 quai Ulysse-Chevalier. Cette journée commencera à 11 h 45 avec la présentation à la presse et au public de notre programme d’activités pour l’été et d’une nouvelle réalisation pour valoriser le patrimoine de Romans. Profitons de cette manifestation pour rappeler l’histoire des quais de Romans dont l’édification a répondu aux contraintes de la circulation, comme dans d‘autres villes.

         Vers 837, lorsque Barnard vient s'établir sur les bords de l’Isère, les berges glissent mollement vers les flots de la rivière. Deux siècles plus tard, la construction d'un pont bordé par un cloître entraîne l'édification d'un premier mur de soutènement. ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 6 juin 2013).

  • Romans (Drôme) : samedi 8 juin, rendez-vous sur les quais

    l'impartial,patrimoine romanais, romans historique, romans patrimoine, romans historique, laurent Jacquot, SEHR

     

     

     

    Dans l'édition de L'Impartial de ce jeudi 6 juin 2013

    Imp 6 juin copie.jpg

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Faut-il détruire l’école de musique de Romans ? "

    Romans (Drôme) L'Impartial, visites, martinette, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique

        C’est la question qui fait aujourd’hui l’objet d’un débat entre les élus de Romans et l’architecte des bâtiments de France. Voici l’histoire de ce bâtiment ; ce qui permettra à chacun de nos lecteurs de se faire sa propre opinion sur ce sujet. L’école de musique et de danse occupe les locaux de l’ancienne école Tortorel fermée depuis près de 45 ans, son histoire est emblématique des progrès et des difficultés de la laïcisation de l’instruction en France à la fin du XIXe et au début du XXe s. Dans la seconde moitié du XVIIIe, à la place de l’école ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 9 mai 2013).

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Prochaines visites avec la SEHR "

     Romans (Drôme)

     l'impartial,patrimoine romanais, romans historique, romans patrimoine

     

     

    L'Impartial, visites, martinette, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Un patrimoine méconnu "

    Romans (Drôme)

    l'impartial,patrimoine romanais, romans historique, romans patrimoine

    Cette semaine dans L'Impartial : une réflexion judicieuse et une question pertinente !

     

    l'impartial,patrimoine romanais

     

     

     

     

     

     

  • "Romans ... frissons" : la presse en parle !

     Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique

     

      Dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 mars 2013.

    ScannedImage-3.jpg


  • La place Maurice-Faure se meurt ...

    Romans (Drôme)

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans  Notre association souligne régulièrement le peu de considération de la municipalité de Romans pour le centre historique de notre ville et son patrimoine architectural.

       Les effets d’annonce répétés dans la presse et les pages lénifiantes de Romans-Mag ne peuvent masquer cette triste réalité ; le nouveau « plan de circulation » en est illustration avec la transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile. Ce sombre tableau est illustré cette semaine par un article publié dans L’Impartial , article que nous vous invitons à lire attentivement !

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans

     

  • Carte postale sur le centre historique : la presse en parle

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique, Jacquemart, Grand Voyage, Saint-Barnard

    Romans (Drôme)

    Dans l'édition du jeudi 7 février 2013, de "L'Impartial"

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1829, la démolition de la porte du Pont Vieux "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique   La démolition de la porte fortifiée sur le Pont Vieux fut l’objet de nombreuses discussions dans les conseils municipaux de Romans et du Bourg-de- Péage au début du XIXè siècle. Il existait en effet, depuis la construction de la première enceinte de Romans, au XIIè siècle, une porte monumentale qui permettait l'accès au Pont Vieux et d'accéder à la ville de Romans ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 10 janvier 2013 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial "

    L'Impartial, patrimoine romanais, romans-sur-isère, laurent jacquotRomans-sur-Isère (Drôme)
    Lu, cette semaine, dans L'Impartial.l'impartial,patrimoine romanais

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : "Jacquemart est revenu "

    L'Impartial, Jacquemart, patrimoine romanais

    L'impartial,jacquemart,patrimoine romanais-péageois

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Patrimoine romanais, bilan d’une année et propositions pour demain "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique, Jacquemart, Grand Voyage, Saint-Barnard- - Avec son patrimoine architectural et son centre historique, la ville de Romans dispose d’un potentiel touristique qui pourrait participer au développement économique de notre cité et à son rayonnement culturel. Malheureusement ce potentiel est inexploité et reste négligé par nos édiles, ce que reflète le bilan de cette année 2012. L’exemple le plus emblématique est la bévue commise par les services culturels de la mairie avec l’émission de France 3, « Des racines et des ailes » ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 20 décembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le sergent Carra, l'histoire d'un homme, l'histoire d'une époque " (fin)

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, carra- - Le 31 janvier 1894, le maire, Pierre Lacoste reçoit une première réponse puis la liste des effets du sergent Carra. Les autorités militaires précisent : "les frais de transport s'élèveront à environ 25 francs, somme qui doit être payée par la famille. Toutefois la malle, la partie des effets composant le linge de corps et quelques objets de bureau sont de peu de valeur et ne nous paraissent pas compenser les frais qu'occasionnerait leur envoi en France. Madame Carra voudra bien nous faire connaître si elle consentirait à leur vente". La mère du soldat demande que l’ensemble des effets lui soient envoyés. ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 6 décembre 2012 )

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le sergent Carra, l'histoire d'un homme, l'histoire d'une époque "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)

    L'Impartial, patrimoine romanais, carra- - Le cimetière de Romans abrite le souvenir de générations de Romanais. Pour certains, on peut reconstituer leur vie même s’ils n’ont pas été des notables, grâce aux archives dont nous disposons mais l’historien peut quelquefois compter sur la chance pour en savoir davantage. Notre démarche d’aujourd’hui commence avec une information laconique, un nom gravé sur la plaque du Souvenir Français : « Carra Marc Auguste, expédition coloniale 1893 ». Qui est ce Romanais ? De quelle « expédition coloniale » s’agit-il ? ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 15 novembre 2012 )