Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maison du mouton

  • Romans (Drôme) / « Maison du mouton » : Victoire ! … peut-être !

    Romans (Drôme)

    maison du mouton, patrimoine romanais, rue du mouton    Le conseil municipal de Romans a voté, hier soir, une délibération concernant « l’îlot du mouton », c’est à dire le bâti autour de la maison du mouton, entre les rues de l’Armillerie, du mouton et de l’écosserie. Cette délibération vise à imposer aux propriétaires, qui ont laissé en déshérence cet espace, une réhabilitation dans un délai de un à deux ans. Au delà, une enquête d’utilité publique mènera à leur expropriation et à l’acquisition des bâtiments. 

       « Victoire ! » : notre persévérance obtient son premier succès car cela fait des années que nous demandons à la puissance publique d’intervenir efficacement pour sauver cet îlot qui abrite une patrimoine architectural médiéval et Renaissance d’un grand intérêt.

      Cependant, notre satisfaction est à nuancer car se pose la question de la forme que prendra cette réhabilitation. Nous avons à ce sujet quelques inquiétudes car la mairie prévoit de transformer ces immeubles en "logements, commerces et garages" !  Pour nous, ce n’est pas la solution : le patrimoine architectural doit être valoriser en l’ouvrant à tous, touristes et flâneurs et amateurs d’art, et non en le réservant à quelques privilégiés et en fermant les portes comme c’est le cas pour de nombreux hôtels particuliers dans le centre historique. Notre proposition : créer à côté de logements et de boutiques, une maison du patrimoine qui serait aussi un pôle d’animations complémentaire à la collégiale Saint-Barnard, autour de l’histoire et du patrimoine de Romans (salles d’expositions, de conférence, accueil du trésor de Saint-Barnard, annexe de l’office de tourisme, services municipaux du patrimoine, musée de la résistance et de la déportation, etc …).

  • La maison du Mouton : des propositions pour éviter l'inacceptable !

    Romans-sur-Isère (Drôme)

    maison du mouton,patrimoine romanais-péageois   maison du mouton,patrimoine romanais-péageois  La dégradation de la maison du Mouton se poursuit. Les lézardes sur la façade minée par l’humidité ne suscite aucune réaction de la part du propriétaire ou des élus romanais : l’impasse semble totale ! L’inacceptable pour les amateurs d’art et tous les humanistes est de voir tomber en ruine ce témoignage de la vie et du travail des hommes.

      Rappelons la problématique. La maison du mouton n’est qu’un éléments d’une vaste parcelle comportant aussi l’hôtel de Loulle, parcelle qui s’ouvre à la fois sur du Mouton et rue de l’Écosserie. Cet ensemble immobilier, unique à Romans, est emblématique de l’urbanisme médiéval, renaissance et classique avec ses cours intérieures, ses loggias et ses escaliers ; à ce titre il appartient au patrimoine de notre ville. Faute d’acquéreur privé, c’est à la collectivité d’en devenir propriétaire ; une occasion se présente : pourquoi ne pas utiliser la vente de la banque de France pour réaliser cette opération ?

       Mais le second verset (essentiel !) de cette problématique est de définir l’objet d’une réhabilitation et de valorisation de ce bâtiment. Par son emplacement stratégique à proximité de la collégiale et de la place Jacquemart, l’espace Mouton-De Loulle pourrait devenir la « maison du patrimoine et de l’histoire de Romans ».

       Un espace de culture, d’abord espace de visites pour ses qualités architecturales, qui abriterait un musée de l’histoire romanaise en complément avec la collégiale Saint-Barnard (espace qui pourrait accueillir le trésor de la collégiale) et les archives communales. Les surfaces disponibles permettraient également d’accueillir une antenne de l’office du tourisme, des salles d’expositions temporaires, des salles de conférences, les bureaux des associations et les services municipaux liés au patrimoine, ainsi que des espaces de ventes de produits du terroir.

        Cette maison du patrimoine répondrait aussi à un nouveau besoin. En effet, lors du dernier conseil municipal, le 19 décembre dernier, le maire de Romans a émis le souhait que le musée de la Résistance et de la Déportation, abrité aujourd’hui par le musée de la chaussure, soit déplacé pour permettre l’aménagement de nouvelles salles consacrées à la chaussure. La maison du patrimoine serait à même de recevoir le musée de la Résistance et de la Déportation et sa salle de projection. Enfin, par sa configuration, l’espace Mouton-De Loulle peut être ouvert sur les rues de l’Écosserie et du Mouton, et ainsi faciliter la circulation des riverains et habitants du quartier.

        Une maison du patrimoine créerait de nouveaux flux de visiteurs et permettrait d’animer le quartier, entre les rues de l’Armillerie, la place Maurice-Faure et la rue Pêcherie : un objectif qui ferait de cet aménagement un pièce maîtresse dans un projet global de valorisation du centre historique.

  • La maison du Mouton restaurée ...mais pas à Romans !

    Romans-sur-Isère (Drôme)

    maison du mouton,patrimoine romanais-péageois    Nous rappelons régulièrement l’abandon dans lequel se trouve la maison du Mouton, près de la collégiale Saint-Barnard et la dégradation de cette demeure, le plus ancien témoignage de l'architecture civile médiévale à Romans. 

        Un peu d’humour cependant avec ces clichés des façades de maisons du Mouton situées à Paris, dans le quartier du Marais, ou à Châteauneuf-en-Auxois, en Bourgogne !

    maison du mouton,patrimoine romanais-péageois         maison du mouton,patrimoine romanais-péageois                

    Volonté de restaurer ou désintérêt pour le patrimoine architectural : toutes les maisons du Mouton ne sont donc pas logées à la même … enseigne !

  • Maison du Mouton : la langue de bois

    ville de Romans, maison du mouton   C’est bien en ces termes que l’on peut analyser l’article publié le 11 février dans RomansMag.fr. sous le titre « Favoriser la reconversion urbaine ». Informer les Romanais sur le devenir du centre historique, c’est très bien  !mais encore faut-il le faire dans un français accessible à tous !

        L’article commence ainsi :  « Le 7 février dernier, le conseil municipal a validé [des conventions] entre la Ville de Romans, la Communauté d'agglomération du Pays de Romans et l'Etablissement Public Foncier de l'Ouest Rhône-Alpes (EPORA) dont la mission est précisément d'accompagner les collectivités dans des opérations de requalification et de reconversion urbaine ». Tous les Romanais savent, bien évidemment, ce que sont des « opérations de requalification et de reconversion urbaine » !

       Poursuivons, un peu plus loin nous lisons « [L’EPORA] a pour mission d'accompagner les collectivités en procédant à des acquisitions foncières, à des opérations immobilières, et à des réaménagements, en vue d'une revente au profit d'un opérateur public ou privé ». C’est clair !  « L'intervention de l'EPORA se situe en amont du projet de la collectivité dès lorsque ce projet vise à favoriser un développement durable, à agir pour la cohésion sociale et répond à des enjeux d'intérêt collectif ». « Agir pour la cohésion sociale », c’est généreux ! « favoriser un développement durable », c’est ambitieux !, « répondre à des enjeux d’intérêt collectif », c’est ….. quoi, au fait !

       Vous allez nous dire que le début de l’article brasse des notions vaporeuses  certes, mais son intérêt est dans le dernier paragraphe : « sont identifiés par la convention [pour l’intervention de l’EPORA] : les îlots Dolet/Jourdan, Duchesne, Peri/Guillaume, Musselon et Mouton». Vous avez bien lu « l’îlot Mouton » ! qui sera donc acquis par l’EPORA puis aménagé pour être revendu ! Bonne nouvelle pour la maison du Mouton ? Pas sûr ! car dans l’ordre des priorités listées par la ville, « l’îlot Mouton » se trouve … à la cinquième place, c’est à dire à la dernière ! La réhabilitation de « l’îlot  du Mouton» sera donc effectuée lorsque les quatre précédentes auront été réalisées ! Autant dire pas du vivant de nos lecteurs ! La réhabilitation ne sera plus à l'ordre du jour car la maison du Mouton se sera effondrée depuis longtemps !