Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

monuments historiques

  • Il y a 100 ans : la loi sur les monuments historiques

    Bon anniversaire ! La loi relative aux monuments historiques est aujourd'hui en vigueur depuis 100 ans. Promulguée le 31 décembre 1913, synthèse de lois antérieures, elle constitue à ce jour le fondement du dispositif de la protection et de la conservation du patrimoine monumental et mobilier français.
    La Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes est chargée de son application dans notre région.

    Site internet officiel :

    Pour en savoir plus sur la loi de 1913 :

    Bon anniversaire ! La loi relative aux monuments historiques est aujourd'hui en vigueur depuis 100 ans. Promulguée le 31 décembre 1913, synthèse de lois antérieures, elle constitue à ce jour le fondement du dispositif de la protection et de la conservation du patrimoine monumental et mobilier français.
La Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes est chargée de son application dans notre région.
Site internet officiel : www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Rhone-Alpes
Pour en savoir plus sur la loi de 1913 :www.culturecommunication.gouv.fr/Disciplines-et-secteurs/Monuments-historiques/Centenaire-de-la-loi-de-1913

  • Romans (Drôme) / Le patrimoine architectural de Romans : … connais pas !

     Romans (Drôme)

       Notre association a reçu dernièrement une publication du conseil régional, Affaire d'Etat ... affaire de tous, la protection du patrimoine en Rhône-Alpes, dressant le bilan de 100 ans de protection du patrimoine dans la région Rhône-Alpes.

    patrimoine romanais, laurent jacquot   Premier et triste constat : pas un mot sur la ville de Romans et son patrimoine architectural ou historique ! Un nouveau camouflet pour notre ville … qui doit nous inciter à être encore plus combatifs pour sauvegarder et valoriser notre héritage culturel et ses valeurs.

       Les intervenants sollicités par les auteurs de cette brochure reprennent l’argumentaire que nous avançons depuis des années sur la place du patrimoine dans l’équilibre et le développement d’une société, un argumentaire qui s’appuie, comme nous le faisons, sur la vision humaniste de Victor Hugo. Le président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, signe la préface dont nous partageons la conclusion : « […] la question du patrimoine, loin de relever du seul domaine de l’histoire ou de l’histoire de l’art, interagit fortement avec d’autres grands enjeux de la politique publique, qu’il s’agisse, par exemple de la cohésion sociale ou du développement local. Aussi-faut-il se réjouir que […] le plus grand nombre de nos concitoyens puissent être sensibilisés à ce qui relève de notre responsabilité commune». Et de citer Hugo : « [disons] au gouvernement, aux communes, aux particuliers, qu’ils sont responsables de tous les monuments  nationaux que le hasard met dans leurs mains. Nous devons compte du passé à l’avenir ».

      Quelques pages après, le texte introductif de la brochure souligne que « désormais la protection du patrimoine fait intervenir aux cotés des experts et de l’autorité administrative, les citoyens eux-mêmes, via les assemblées territoriales qui les représentent ou dans le cadre plus informel du mouvement associatif », une évidence dont la mairie de Romans devrait s’inspirer.