Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrimoine de romans

  • Carte postale sur le centre historique : un succès et des encouragements !

    Romans (Drôme)

       patrimoine de romans,carte postale,patrimoine romanais-péageoisLe 4 février dernier, notre association présentait aux élus de Romans et de Bourg-de-Péage, à la presse et aux associations des deux cités, une nouvelle initiative pour valoriser le patrimoine architectural et le centre historique de Romans, avec l’édition d’une carte postale. Moins de quinze jours plus tard, plus de 1000 exemplaires de ce document ont déjà été diffusés chez les buralistes, hôteliers, restaurateurs de Romans et de Bourg-de-Péage.

       Une réalisation pour laquelle nous avons reçu de nombreux encouragements parmi lesquels ceux de l’association « Romans cœur de ville », dont le président, Joseph Guinard, nous a fait parvenir un sympathique courrier avec ces propos : «  je me réjouis que des initiatives comme celle-ci aient lieu à Romans dont les atouts évidents en matière de patrimoine et d’activités économiques méritent d’être promus ». Fort de cet appui, nous ne pouvons que poursuivre notre démarche volontariste pour placer notre héritage culturel au cœur des préoccupations d’une société qui a besoin de repères.

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " La foire de 1240, autre temps, autres moeurs "

        jean riou,chauffeurs de la drôme,patrimoine romanaisRomans-sur-Isère (Drôme)

      La Foire du Dauphiné à Romans, en ce début du XXIe siècle, offre aux visiteurs produits et marchandises de France et d’Europe. Cela fait plus de huit siècles que Romans accueille une foire mais que proposaient au Moyen-Âge les étals des forains ? Les informations dont nous disposons proviennent d’une réglementation édictée  en 1240, par Jean de Bernin, alors archevêque de Vienne et abbé de Saint-Barnard, sur « les droits à percevoir aux foires et marchés ». Romans est alors une petite ville florissante de 2000 ou 3000 habitants, . .... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 4 octobre 2012 )

  • Romans, Vendredi 6 avril, Vendredi saint : le "Grand Voyage"

    grand voyage, patrimoine romanais-péageois  Romans-sur-Isère (Drôme)

      Dans quelques jours, les catholiques retrouveront, avec le dimanche de Pâques, le fondement de leur foi, celle de la  « Résurrection » de « Jésus-Christ » crucifié le « Vendredi saint ». 

       A Romans, le jour du Vendredi Saint, les croyants ont la possibilité de revivre la « Passion du Christ » à travers un grand chemin de croix appelé « Grand Voyage » aboutissant au « Golgotha » où se dresse la croix, situé au « Calvaire des Récollets ». Des « stations » dispersés dans le centre historique, retracent les derniers jours de Jésus et les débuts du christianisme, de la « Cène » à  la « Pentecôte » ; un tel ensemble étant unique en France.

       Ce vendredi 6 avril, la procession partira à 5 heures du matin de la première station située côte Poids-des-Farines, pour se terminer au Calvaire des Récollets vers 7 h 30. La conception de ce « Grand Voyage » date du début du XVIè siècle, nous la devons à un riche marchand-drapier de notre ville, Romanet Boffin. A cette époque, le long et coûteux voyage à Jérusalem est devenu impossible avec l'occupation de la Ville sainte par les Turcs. De plus, c'est une période de renouveau pour la foi. Boffin conçoit alors d'offrir à ses compatriotes un « Chemin de Croix » de 14 stations telles qu'elles existent à Jérusalem : le vallon de la Presle reproduisant la vallée de Josaphat de Jérusalem (d'où l'escalier Josaphat), le plateau St-Romain étant le Mont des Oliviers (d'où la côte Montolivet). Par la suite, les stations et le Calvaire sont vandalisés ou abandonnés mais, chaque fois, les Romanais les reconstruisent. Le « Grand Voyage » actuel date, dans sa conception générale, des années 1820 ; il comporte 21 stations en ville et 19 dans l'enclos du Calvaire des Récollets.

    Afin que chacun puisse effectuer seul le « Grand Voyage », nous vous proposons en pièce jointe et en téléchargement un plan localisant les 21 stations situées dans le centre historique SEHR Grand Voyage plan .pdf ). Le Calvaire des Récollets est fermés au public et ne peut être visité.

  • Cette semaine dans "L'Impartial" : " Il y a 100 ans, l'élection du chanoine Ulysse Chevalier à l'Institut de France " ( fin )

     L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

       L’élection du chanoine le 1er mars 1912, comme membre libre de l’Académie des Inscriptions et Belles–Lettres, s’inscrit dans un parcours intellectuel peu ordinaire. Sa carrière professionnelle est de courte durée. A l’âge de 40 ans il est nommé professeur d'archéologie au grand séminaire de Romans (1881-1887) puis à la chaire d'histoire ecclésiastique des facultés catholiques de Lyon jusqu’en 1906. Ses journées à Romans sont consacrées à des recherches en archéologie et en histoire médiévale  ...  ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 1er mars 2012 )