Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrimoine et éducation

  • Romans (Drôme) / Le "Bocal" plutôt que "Patrimoine et éducation" !

     

    Romans (Drôme)

     

    patrimoine romanais, place Maurice-Faure, romans patrimoine, romans historique

      L'édition de ce jour du Dauphiné Libéré revient sur le triste destin  de l’association « Patrimoine et éducation » qui s'est donnée comme objectif de sauvegarder et de valoriser l'histoire de l'éducation dans notre département, au XIXé et XXè s.

       Cette association était hébergée par la ville de Romans dans l’ancienne école Chopin jusqu’à la démolition de cette dernière. Cette association est « à la rue », la ville ne lui ayant pas proposé de nouveaux locaux alors que les archives et le matériel scolaire de cette association constituent une facette de la mémoire nationale et des valeurs de la République. Au même moment, la ville est capable de débourser 1500 € de loyer mensuel pour le « bocal », place Maurice-Faure ! Pourquoi la ville n’a-t-elle pas utilisé ces financements pour aménager un local municipal, comme par exemple une partie du couvent Saint-Just ou l'ancien conservatoire, place Zamenhof !

  • Romans (Drôme) : baby-foot ou tableaux noirs ?

    patrimoine et éducation,patrimoine romanais  Romans (Drôme)


      Nous avons déjà relaté dans des notes précédentes les problèmes de l’association « Patrimoine et éducation » dont le Dauphiné Libéré s’était fait l’écho le 23 juin puis, de nouveau, la semaine dernière.


       Rappelons que cette association a constitué une collection de 15 000 objets (livres, affiches, matériel scolaire) retraçant un siècle de l’histoire de l’éducation en France, aujourd’hui entassée dans le garage de l’ancienne caserne des pompiers, avenue Duchesne, après avoir du évacuer l’école Chopin que la ville avait décidé de raser.

       Aujourd’hui, l’association doit évacuer son entrepôt provisoire et trouver un local définitif. Des bâtiments municipaux désaffectés, il en existe notamment l’ancienne gendarmerie longeant la rue Saint-Just, jouxtant l’école primaire, ce serait un emplacement particulièrement adapté aux finalités de « Patrimoine et éducation ». La mairie a su dégager des financements pour le « bocal » de la place Maurice-Faure, pourquoi montre-t-elle si peu d’intérêt pou ce projet associatif qui relève de l’un des objets les plus nobles d'un pays : celui d’éduquer notamment à travers la connaissance de l'histoire et des valeurs d'une nation. A l’époque où nous vivons, la jeunesse n’a-t-elle pas davantage besoin de tableaux noirs que de baby-foot ?

  • Romans (Drôme) : baby-foot ou tableaux noirs !

    patrimoine et éducation,patrimoine romanais  Romans (Drôme)


      Nous avons déjà relaté dans des notes précédentes les problèmes de l’association « Patrimoine et éducation » dont le Dauphiné Libéré du 10 juin s’est encore fait l’écho.

       Rappelons que cette association a constitué une collection de 15 000 objets (livres, affiches, matériel scolaire) retraçant un siècle de l’histoire de l’éducation en France, aujourd’hui entassée dans le garage de l’ancienne caserne des pompiers, avenue Duchesne, après avoir du évacuer l’école Chopin que la ville avait décidé de raser.

       Aujourd’hui, l’association doit évacuer son entrepôt provisoire et trouver un local définitif. Des bâtiments municipaux désaffectés, il en existe notamment l’ancienne gendarmerie longeant la rue Saint-Just, jouxtant l’école primaire, ce serait un emplacement particulièrement adapté aux finalités de « Patrimoine et éducation ». La mairie a su dégager des financements pour le « bocal » de la place Maurice-Faure, pourquoi montre-t-elle si peu d’intérêt pou ce projet associatif qui relève de l’un des objets les plus nobles d'un pays : celui d’éduquer notamment à travers la connaissance de l'histoire et des valeurs d'une nation. A l’époque où nous vivons, la jeunesse n’a-t-elle pas davantage besoin de tableaux noirs que de baby-foot ?

  • Romans (Drôme) : « Le bocal » plutôt que « Patrimoine et éducation » !

    Romans (Drôme)

    patrimoine romanais, place Maurice-Faure, romans patrimoine, romans historique

      Voici quelques semaines, nous avons relayé les inquiétudes de l’association « Patrimoine et éducation » qui était hébergée par la ville de Romans dans l’ancienne école Chopin jusqu’à la démolition de cette dernière. Cette association est maintenant « à la rue », la ville ne lui ayant pas proposé de nouveaux locaux alors que les archives et le matériel scolaire de cette association constituent une mémoire sur l’histoire de l’éducation dans notre département, au XIXé et XXè s. Au même moment, la ville est capable de débourser 1500 € de loyer mensuel pour le « bocal », place Maurice-Faure, dont la finalité laisse dubitatif plus d’un ! Pourquoi la ville n’a-t-elle pas utilisé cette somme pour louer un local permettant d’abriter provisoirement les collections de « Patrimoine et éducation »  ?
  • Notre proposition pour sauver les collections de « Patrimoine et Education »

     Romans (Drôme)

     Le Dauphiné Libéré, dans son édition de vendredi 15 février, s’est fait l’écho du désarroi de l’association « Patrimoine et Education », à la recherche de locaux pour ses collections après son éviction, par la municipalité de Romans, de l’école Chopin.

       Dans locaux vides, il en existe à Romans. L’un d’entre eux serait adapté aux besoins de « Patrimoine et Education », il s’agit de l’ancienne caserne de gendarmerie, non pas du bâtiment sur la place du chapitre, destiné à être démoli mais de la partie donnant sur la rue Saint-Just (voir la photo).

      saint-just, patrimoine et éducation, romans patrimoine, romans historique, patrimoine romanais, patrimoine de RomansCe bâtiment est celui de l’ancien couvent Saint-Just, ce qui serait pour « Patrimoine et Education » un site particulièrement adapté à sa vocation pédagogique, l’autre partie du bâtiment conventuel abritant l’école primaire Saint-Just et cela à quelques mètres de l’espace Visitation et du musée de la chaussure. Cette installation permettrait également de trouver une affectation à cette partie de l’ancien couvent du XVIIè siècle laissée à l’abandon depuis le déménagement de la gendarmerie voici sept ans, sans préjugé de la présentation d’une partie des collections dans la maison du Mouton aménagée, dans les années futures, en « maison du patrimoine et de l’histoire ».

  • L'association "Patrimoine et Education" appelle à l'aide !

     Romans (Drôme)

    Nos lecteurs trouveront ci-dessous la lettre ouverte que l’association « Patrimoine et éducation » a publiée dans la dernière édition de « L’Impartial ».

    patrimoine et éducation

      Cette association, son musée et sa bibliothèque, étaient hébergés jusqu’à présent dans l’école Chopin (La marelle), quartier de la Monnaie. La municipalité de Romans a pris la décision de démolir cette école mais n’a pas cru bon de proposer à cette association, à vocation départementale, un lieu de replis pour poursuivre ses activités, une association patrimoniale qui se retrouve donc à la rue ! Ses collections, notamment des pièces provenant d’écoles romanaises, risquent d’être dispersées.

    Cette situation regrettable souligne une fois de plus la nécessité, pour une ville comme Romans, de disposer d’une « maison du patrimoine et de l’histoire », espace de conservation du patrimoine mobilier et culturel et d’accueil pour des expositions permanentes ou thématiques.

    patrimoine et éducation, romans historique, romans patrimoine, patrimoine romanais