Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

place perrot-de-verdun

  • Place Perrot-de-Verdun : l'automobile indésirable

    perrot-de-verdun, patrimoine romanais-péageois Romans-sur-Isère (Drôme) 

      Une information vient de nous parvenir concernant la future « requalification » de la place Perrot-de-Verdun qui deviendrait en partie une zone piétonne. En effet, le projet municipal prévoit la quasi-disparition des places de parking (seules 4 places seraient conservées) et la circulation des automobiles  à vitesse très réduite sur une seule allée, entre la rue de l’Armillerie et la place Maurice-Faure. Un projet qui soulève quelques questions.

    Tout d’abord la suppression d’une douzaine de places de parking : s’il est si facile de les supprimer dans le centre historique pourquoi ne pas l’avoir fait sur la place Maurice-Faure  pour favoriser les terrasses des cafés  ? Une décision quelque peu en contradiction avec le constat rappelé à chaque réunion publique par la municipalité : le stationnement dans le centre historique est un problème, centre historique dans lequel « il est impossible de créer de nouvelles places de parking » (voir à ce sujet la note consacrée au site de "l'ancienne gendarmerie, place du chapitre") ; malgré cela , une douzaine de places de parking seront supprimées place Perrot-de-Verdun !

       Une autre question concerne l’objectif de cet aménagement : dans quel projet global s’inscrit-il ? Notre association estime en effet que tout aménagement d’un espace dans le centre historique doit s’inscrire dans un projet de valorisation de cet espace sur le moyen ou le long termes : réhabilitation des immeubles, ravalement des façades, inscription dans des circuits de visites, réalisation d’études historiques sur cet espace, dynamisation du commerce, animations. A notre connaissance, aucune valorisation de la place Perrot-de-Verdun, et plus généralement de la côte Jacquemart et de la place Fontaine-Couverte, n’est prévue !

       La place Perrot-de-Verdun sera peut être requalifiée mais pour s’y rendre les flâneurs devront passer devant la porte calcinée au n° 19 rue l’Armillerie (qu’HPR n’a toujours pas remplacée !) : sympathique pour accueillir les touristes venat de la côte Jacquemart, n’est-ce-pas ?