Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pogne

  • Romans (Drôme) : la vulgarité à l'honneur !

    ravioles, journées du patrimoine, patrimoine romanais, laurent jacquot  Romans (Drôme)

       Cette année, comme l’année dernière, la fête de la pogne et de la raviole se déroule le même week-end que les Journées du Patrimoine. L’argument que les organisateurs ont avancé est que la pogne et la raviole sont les ambassadeurs du patrimoine gastronomique de Romans, ce que chacun reconnaît et que nous défendons depuis des années !

        La valorisation de ce patrimoine mérite des actions qui font revivre les traditions et participent à la culture historique des visiteurs, ce qui est le cas avec la présence de « ravioleuses »,  mais pourquoi, diantre, gâcher cette fête par une animation d’une vulgarité affligeante : « le concours du plus gros mangeur de ravioles » (on devrait dire « bouffeur de ravioles » ! ), comme il y a des concours du plus gros mangeur de saucisses, de frites ou de hamburgers !

        Les ravioles ne valent-elles pas mieux que tous ces produits industriels bas de gamme ? Elles sont présentes sur les tables de notre région  depuis des siècles, elles ont accompagné les fêtes de famille de générations de Dauphinois, elles participent à la mémoire collective de la vie romanaise et se retrouvent, aujourd’hui, à Romans même, l’objet d’une animation peu ragoûtante que certains considèrent, à la mairie, comme un moyen de valoriser le patrimoine de notre ville ! Quel mépris pour notre patrimoine !La culture est tombée bien bas dans notre pauvre ville !