Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pont neuf

  • " Bienvenue à Romans " : humour municipal !

     Romans (Drôme)

     patrimoine romanais,centre historique,pont neuf« Bienvenue à Romans » ! Chacun de nous apprécie les panneaux qui sont installés à l’entrée de notre ville  … notamment à la hauteur du Pont neuf ! Sauf que ce dernier panneau prête à sourire car, en arrière plan, continue à s’élever cet hideux immeuble, sans qualité architecturale, à l'esthétique héritée des "barres" que l’on construisait dans les années 1960, qui bientôt accueillera les touristes venant de Bourg-de-Péage !  Des visiteurs qui,  découvrant ce panneau et la façade de l’immeuble, pourraient se dire : « si c’est ça Romans ! … je fais demi-tour ! ».

  • Question d'image

    rue_Dolet_Romans_sur_Isere_p39_i4.jpg Avec « la rentrée », le centre historique retrouve les problèmes en débat au printemps : en particulier sur la future cité de la musique et ses conséquences sur son environnement, et l’avenir de la maison du directeur (démolie ! pas démolie ! en partie ! totalement ! réhabilitée ! pas réhabilitée !) qui, en d’autres temps, devait revenir aux associations.

    Des inquiétudes également sur l’image que la ville de Romans veut donner d’elle-même : à l’entrée du Pont Neuf, des immeubles vont bientôt d’élever, une de leur finalité sera de valoriser « l’entrée sud de la ville ». Il s’agit d’un projet d’architectes (comme pour la cité de la musique) qui n’a pas été pensé comme devant s’inscrire dans un espace ayant déjà ses propres contraintes architecturales et historiques. Comme pour la cité de la musique, les bâtiments dessinés pourraient être « posés » dans un autre quartier de Romans ou même d’une autre ville de France. Les immeubles projetés à l’entrée du Pont Neuf ne donnent guère une image accueillante de Romans et ne signalent pas la proximité du centre historique : ils nous rappellent quelque chose d’un autre temps, que l’on croyait relégué dans les oubliettes de l’histoire ! quelque chose comme l’architecture des grands ensembles, celle des banlieues des années 1960 !