Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

quai chopin

  • Romans (Drôme) / Les nouveaux quais : cherchez les toilettes publiques !

       Romans (Drôme)

     quais ulysse-chevalier, patrimoine romanais, romans patrimoine, quai Chopin, laurent Jacquot Le réaménagement des quais vient de se terminer et déjà des promeneurs, piétons ou cyclistes, se posent des questions ! . L'une d'elles concerne l'absence de toilettes publiques … alors que la ville souhaitent transformer les berges de l'Isère en un espace de promenade ! Une occasion manquée qui souligne la méconnaissance de la part des services techniques et des élus de la ville des problèmes et des enjeux du centre historique.

       L'absence de toilettes publiques dans un espace que nous souhaitons touristique est un sujet de discussions depuis plus de ... 20 ans ! D’aucuns rétorqueront que des toilettes publiques dans le centre historique, il en existe déjà, certes mais, place Zamenhof ... elles sont fermées ! au pied de Jacquemart ... elles ne sont pas terminées ! rue de la banque ... elles sont dignes d'un quartier glauque des années 30 ! Les travaux sur les quais auraient dû être l'occasion d'offrir des toilettes qui ne feraient pas honte à une ville touristique, par exemple en installant un édicule intégré au site, à l'angle de la rue Sabaton et du quai Chopin !

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " L'histoire des quais de Romans "

    L'Impartial, visites, martinette, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique

        Romans (Drôme)

     

     

          Samedi prochain, 8 juin, les nouveaux quais de Romans seront inaugurés. La SEHR s’associe à cet événement en recevant les Romanais et les Péageois, à son siège, 2 quai Ulysse-Chevalier. Cette journée commencera à 11 h 45 avec la présentation à la presse et au public de notre programme d’activités pour l’été et d’une nouvelle réalisation pour valoriser le patrimoine de Romans. Profitons de cette manifestation pour rappeler l’histoire des quais de Romans dont l’édification a répondu aux contraintes de la circulation, comme dans d‘autres villes.

         Vers 837, lorsque Barnard vient s'établir sur les bords de l’Isère, les berges glissent mollement vers les flots de la rivière. Deux siècles plus tard, la construction d'un pont bordé par un cloître entraîne l'édification d'un premier mur de soutènement. ... (à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 6 juin 2013).

  • Romans (Drôme) : samedi 8 juin, rendez-vous sur les quais

    l'impartial,patrimoine romanais, romans historique, romans patrimoine, romans historique, laurent Jacquot, SEHR

     

     

     

    Dans l'édition de L'Impartial de ce jeudi 6 juin 2013

    Imp 6 juin copie.jpg

  • Romans (Drôme) : " Aménagement des quais : le compte n'y est pas ! "

    Romans (Drôme)

    quai chopin, laurent jacquot, romans patrimoine, romans historique, centre historique  La situation dramatique du centre historique de Romans, marquée par l’absence de valorisation de son patrimoine architectural, par l’insuffisance des animations susceptibles d’attirer les touristes, et la survie problématique de la vie commerciale, résultent notamment de la difficulté pour les automobilistes à trouver des places de stationnement.

        Le sondage publié sur le site de la ville de Romans à ce sujet est assez édifiant. A la question posée : « Rencontrez-vous des difficultés pour stationner en centre-ville ? », les réponses (en date du 1er mai 2013, pour 552 votants) sont les suivantes : « Oui, régulièrement 61 % / Oui, parfois 22 %, / Rarement 9% / Non, jamais 8 % ». Plus de 500 Romanais, Péageois (et d’autres) se sont donc exprimés, ce qui souligne l’importance accordée à ce problème, primordial pour la survie du centre historique, une supplique dont la ville n’a pas tenu compte dans l’aménagement des quais, bien au contraire.

       Avant les travaux, 120 places de stationnement étaient disponibles entre la collégiale Saint-Barnard et le pont neuf, après les travaux, il n’en restera que … 90 ! 30 places ont disparu. Le futur nous dira si les clients et les touristes qui rebrousseront chemin faute de pouvoir stationner seront remplacés, dans les commerces et la collégiale, par une foule de piétons déambulant sur les planches et des pelotons de cyclistes remontant la vallée de l'isère ! Au fait : où sont prévus, sur les quais, les parkings à vélo ?