Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

scot rovaltain drôme-ardèche

  • Sus au SCoT

    SCoT Rovaltain Drôme-ArdècheRomans-sur-Isère (Drôme)

       Jeudi 2 février, se tient à Romans, un réunion publique sur le « le SCoT Rovaltain- Drôme-Ardèche » ? Romanais et Péageois vous avez vécu jusqu’à présent sans connaître « le SCoT Rovaltain- Drôme-Ardèche» (un peu comme vous avez vécu sans connaître les « agences de notation » jusqu’à l’année dernière !) et bien il faudra maintenant confier votre avenir à ce « SCot » là !

       De quoi s’agit-il ? Tout d’abord SCoT signifie  « Schéma de Cohérence Territoriale » Il s’agit d’une nouvelle « couche » dans le découpage administratif du territoire qui se glisse entre les communautés de communes et le département et qui réunit, pour le SCoT dont nous parlons, les communautés d’agglomérations ou de communes de Romans – Bourg de Péage, Saint-Donat, Tain et Valence notamment (vous suivez ? regardez la carte de la photo !).

       Mais à quoi ce « machin  technocratique » peut-t-il bien servir ? Si l’on en croit RomansMag.com « le Scot vise le développement harmonieux du territoire et des habitants » dans le domaine de l’économie, du commerce, des transports, de l’habitat, du monde rural, tout cela dans le cadre du développement durable ! C’est beau ! Le site internet du SCoT fournit à profusion de la documentation. Nous avons donc rechercher, parmi des dizaines de pages, les projets du SCoT concernant la valorisation du centre historique de Romans qui constitue, il nous semble, un des maillons de ce « développement harmonieux » pour les Romanais ? Bilan : pas un mot ! A aucun moment, le SCoT ne prévoit une valorisation du patrimoine historique et architectural de son territoire. Voilà donc le monde que nous préparent les bureaucrates : un monde privé de ses racines culturelles !