Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tour jacquemart

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 5 février 1967, le retour de Jacquemart "

       L'Impartial, patrimoine romanais-péageois, Romans-sur-IsèreRomans-sur-Isère (Drôme)

      Le 14 septembre prochain un nouveau bonhomme Jacquemart sera installé au sommet de la tour [repoussé en décembre 2012 depuis la rédaction de cet article] après une restauration bien nécessaire , les dernières avaient eu lieu en 1967 et 1974. En 1967, cet événement avait donné lieu à une grande fête populaire.Tout avait commencé plusieurs années auparavant alors que la dégradation du bonhomme commençait à inquiéter certains Romanais. .... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 23 août 2012 )

  • Jacquemart sans tête ... 3 mois déjà !

    Jacquemart, patrimoine romanais  Le 5 avril dernier, le vieux bonhomme Jacquemart perdait sa tête qui se fracassa sur les pavés au pied de la tour ! Cet événement, qui n’était pas arrivé depuis 150 ans, était la conséquence d’un entretien insuffisant depuis plusieurs années.

       Trois mois se sont écoulés ! … Trois mois de silence de la part des services municipaux sur la réalisation d’une nouvelle tête et la restauration de l’ensemble du mannequin ! Une petit question : l’inauguration du nouveau Jacquemart est prévue pour quelle date ? 

  • Jacquemart musicien

    Romans-sur-Isère (Drôme)

       tour jacquemart, patrimoine romanais-péageoisDans une note datée du 27 décembre, nous demandions que le carillon de Jacquemart soit utilisé pour égrener, à heure fixe, des mélodies populaires, animation musicale particulièrement appréciée des Romanais et des touristes. Nous avions alors constitué un dossier de mélodies diverses remis au service culturel de la ville. Aujourd'hui, après avoir été modernisé *, le carillon a repris son sympathique et musical service en proposant à ses auditeurs, entre 12 h 05 et 12 h 10, le chant traditionnel romanais : "sian lous ménas"puis, entre 18 h 05 et 18 h 10, l'hymne des pays de l'angue d'oc, "se canto" (également chant des "barragnes" de Romans).
    podcast

    Commentaire : " En persévérant, on arrive à tout " (Theocrite).

      *A noter, que cette modernisation s'est élevée à 10 000 € mais seuls trois concerts sont prévus cette année, ce qui est bien peu !

  • Samedi 14 mai : venez écouter le carillon de Jacquemart

     tour jacquemart, romans-sur-isère   Romans-sur-IsèreUne sympathique initiative pour valoriser le centre historique et son patrimoine (trop peu médiatisée malheureusement), la première fête des claviers, samedi 14 mai, à partir de 10 h proposée par Les Amis de l'orgue de Saint-Barnard en partenariat avec le conservatoire du pays de Romans et le soutien de la ville de Romans.

        Cette "Folle journée" consacrée aux instruments à claviers, offre 5 moments musicaux, dans 5 lieux différents du centre ancien de Romans. Le public est invité à une promenade musicale, d'un lieu à l'autre, au son des vielles à roue tenues par Jean-Paul Bouilloux et Marc Bernad. Ces concerts sont gratuits : leur accès est libre, dans la limite des places disponibles.

     

    PROGRAMME

    10 heures, sur le carillon de Jacquemart, place Ernest Gailly : Clément Perrier. Ce carillonneur, âgé de 15 ans, a déjà obtenu plusieurs récompenses de la Guilde des carillonneurs de France. Il réveillera Romans avec un programme très éclectique : Yves Montand, Michel Fugain, Brahms, Les Beatles,….

    11 heures, salon Audra de la salle des Cordeliers, place Jules Nadi : Ensemble de percussions du conservatoire du pays de Romans. Les élèves se produiront ensemble et mèneront le ballet des mailloches sur les instruments à clavier en bois et en métal. Le contraste sera intéressant avec le cadre suranné de ce petit salon hérité du passé militaire de la ville !

    12 heures, salle Mayeux du Conservatoire, place Zamenhof, piano : Martin Surot Ce jeune musicien, premier prix de piano au CNSM de Paris, possède un jeu qui allie force et délicatesse. Son talent déjà reconnu lui a permis de se produire dans de nombreux pays. Il interprétera Rachmaninov, Liszt auteur et transcripteur de Schubert (bicentenaire oblige).

    14h30, chapelle du Saint-Sacrement, collégiale Saint-Barnard : conférence de Marie-Hortense Lacroix, directrice du conservatoire du pays de Romans. Au cours de ce petit moment didactique, vous pourrez approfondir votre connaissance de la facture et du répertoire des instruments à claviers.

    15 heures, chapelle du Saint-Sacrement, collégiale Saint-Barnard, clavecin : Sylvie Pagano, Dans ce même écrin somptueux, paré d'une tenture brodée du XVIème siècle, l'instrument à sautereaux fera entendre des œuvres de Bach, Couperin, Daquin,

    16 heures, collégiale Saint-Barnard, orgue : François Santon, organiste de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. Le grand orgue Chambry/Gonzalez de la collégiale conclura la journée. Il déploiera ses timbres et résonnera dans la nef dans des œuvres de Franck, Dubois, Jullien. Ces œuvres seront mises en valeur par cet instrument polyvalent, typique de la facture néoclassique française.