Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La collégiale Saint-Barnard et ses petits malheurs

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    collégiale saint-barnard, patrimoine romanais- - La collégiale, monument historique majeur de notre ville, n’est pas épargnée par des dégradations résultants de la négligence des hommes. Chacun peut le constater sur un des contreforts du chevet. Suite à des manœuvres maladroites de camions, une pierre en molasse a complètement été déchaussée, une autre déplacée voici quelques mois. Une maladresse comparable avait entraîné la chute de l’une des pierres du fronton d’une des stations-oratoires du Grand Voyage.
    - - Des événements regrettables dont on ne parlerait pas si la ville, propriétaire de la collégiale, avait effectué la remise en place de ces pierres immédiatement après l’incident, ce qui n’a pas été fait ! Certes, il faut être patient mais le fronton de la station-oratoire attend le retour de sa pierre depuis plus de …. six ans !

  • "Chapelle du Repos de Marie" : dernières photos du vandalisme municipal

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    - - Le vandalisme municipal contre la"chapelle du Repos de Marie" se poursuit. Cette chapelle, que des spécialistes en architecture et les documents de l’époque, permettent de dater des années 1600, est la plus ancienne chapelle du Grand voyage, le grand chemin de croix de Romans et comporte, sur sa façade, l’un des rares exemples de serlienne dans la vallée du Rhône Dans le projet de "cité de la m...", elle est destinée à devenir un local technique !. Trois des murs de l'étage ont été éventrés et remplacés par des piliers en béton. La baie sous la serlienne a été fermée par une porte métallique dont la couleur reflète bien les goûts esthétiques du propriétaire.
    - - Cette action destructrice est réalisée alors qu’un dossier pour classer cette chapelle à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques est en cours d’instruction à la DRAC à Lyon, depuis deux ans.
    chapelle du repos de marie,patrimoine romanais,grand voyagechapelle du repos de marie,patrimoine romanais,grand voyage chapelle du repos de marie,patrimoine romanais,grand voyagechapelle du repos de marie,patrimoine romanais,grand voyage

  • Retour de Jacquemart : une leçon pour le patrimoine

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    jacquemart, patrimoine romanais-péageois- - La presse annonce le retour de Jacquemart sur sa tour le vendredi 21 décembre. C’est une bonne nouvelle pour l’image de notre ville, orpheline depuis 8 mois de son personnage emblématique ! Une bonne nouvelle qui récompense aussi la persévérance de notre association ! Depuis le 4 avril, jour où la tête de Jacquemart se fracassa sur le sol, nous demandons à la mairie de prendre en compte la fragilité du patrimoine lorsqu’il n’est pas entretenu, et les coûts imprévus qui en résultent, avoisinant les 40 000 € pour Jacquemart ! Un leçon qui devrait servir notamment pour la collégiale Saint-Barnard et le calvaire des Récollets pour lesquels aucun programme de restauration n’est prévu en 2013 !
    - - La journée du 21 décembre 2012 sera mémorable : la dernière procession de Jacquemart dans les rues de Romans et de Bourg-de-Péage date de février 1967 ! Nous souhaiterions, comme beaucoup de Romanais, connaître l’organisation des festivités prévues par la municipalités (bien qu’un vendredi ne soit pas un jour bien approprié pour organiser une grande manifestation populaire) ; des festivités pour lesquelles la ville ne nous a pas consulté alors que nous aurions pu lui suggérer quelques idées !.
    - - Quant au Jacquemart descendu en juillet dernier, il est de toute logique qu’il rejoigne son prédécesseur qui passe une confortable retraite dans le hall d’accueil des archives communales !

  • Pour Noël, un cadeau original : offrez un "Pass Visite" du centre historique de Romans

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    pass visite, patrimoine romanais, centre historique- - A l’approche des fêtes de fin d’année, notre association propose une idée de cadeau original et inédite pour faire découvrir le patrimoine et l’histoire de Romans : celle d’offrir à vos proches un « Pass Visite » du centre historique. Pour la somme de 20 €, vous permettrez au détenteur de cette carte de bénéficier de la gratuité des visites dans le centre historique que nous organisons tout au long de l’année 2013. Ces « Pass Visite » peuvent être retirés à notre permanence du mercredi, de 17 h à 19 h, 2 quai Ulysse-Chevalier.

  • " Super agglo de Valence " : et le patrimoine historique de Romans dans tout ça ?

    Romans-sur-Isère (Drôme)

    super agglomération, patrimoine romanais - - La situation du patrimoine historique de Romans n'est guère brillante et l’horizon n’est pas prêt de s’améliorer si le projet de « super agglomération » englobant Valence, Romans - Bourg-de-Péage est mené à son terme. Ce « super machin » bureaucratique aura comme « compétence obligatoire », la promotion touristique de ce nouvel espace disparate avec « fusion des EPIC ». Cela signifie, qu’ à moyen terme, existera un unique « office de tourisme des pays de Valence, Bourg-de-Péage et Romans » : qu’adviendrait-il alors de la promotion de Romans ? Comment les élus romanais, qui seront minoritaires, pourront-ils obtenir des financements pour la réhabilitation du centre historique de Romans, la restauration du calvaire des Récollets ou la valorisation la collégiale Saint-Barnard, de la part d’élus valentinois dont l’indifférence pour notre ville et ses habitants est inscrite dans l’Histoire ?
    - - Les rares partisans de « Super Agglo » répondent que « l’union fait la force » ! afin de résister aux appétits de Grenoble, de St-Etienne ou de Lyon ! que Valence et Romans formeront deux pôles équilibrés de « super agglo » ! Argument empreint d’une certaine naïveté, qui ignore les leçons de l’Histoire : cette « super agglo de Valence » finira par annihiler l’identité romanaise !

  • Patrimoine défiguré

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    La presse relaie notre indignation suite à l'acte de vandalisme commis sur "la chapelle du Repos de Marie", par la municipalité de Romans, dans le cadre de la construction de la "cité de la m...".
    cité de la musique,patrimoine romanais,grand voyage,repos de marie, sauvegarde du patrimoine romanaiscité de la musique,patrimoine romanais,grand voyage,repos de marie

  • Commémorations 1914-1918

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    patrimoine romanais,école pratique,lycée du dauphiné,première guerre mondiale- - Cette semaine dans Drôme-Hebdo, un article relatant la cérémonie qui s'est déroulée, au lycée du Dauphiné, en hommage aux 29 élèves de l'Ecole pratique de Romans tués lors de la Première Guerre mondiale.
    - - Une biographie de chacun de ces 29 jeunes hommes, âgés de 18 à 30 ans pendant les combats, a été réalisée par les élèves des classes de Première du lycée du Dauphiné dans le cadre d'une activité pédagogique.patrimoine romanais,école pratique,lycée du dauphiné,première guerre mondiale
    - - L'article signé par Pascal Djemaa peut également être consulté sur le site de Drôme-Hebdo.

    www.drome-hebdo.fr/blog/2012/11/17/ces-jeunes-tombes-en-14-18/

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le sergent Carra, l'histoire d'un homme, l'histoire d'une époque "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)

    L'Impartial, patrimoine romanais, carra- - Le cimetière de Romans abrite le souvenir de générations de Romanais. Pour certains, on peut reconstituer leur vie même s’ils n’ont pas été des notables, grâce aux archives dont nous disposons mais l’historien peut quelquefois compter sur la chance pour en savoir davantage. Notre démarche d’aujourd’hui commence avec une information laconique, un nom gravé sur la plaque du Souvenir Français : « Carra Marc Auguste, expédition coloniale 1893 ». Qui est ce Romanais ? De quelle « expédition coloniale » s’agit-il ? ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 15 novembre 2012 )

  • Permanence de l'association : modification d'horaire

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    2 quai Ulysse-Chevalier, centre historique, patrimoine romanais Mercredi 14 novembre, modification de l'horaire de notre permanence 2 quai Ulysse-Chevalier : accueil du public de 18 h à 19 h. Cette permanence du mercredi est l’une des activités de notre association auxquelles vous pouvez participer si vous souhaitez sauvegarder et valoriser le patrimoine et l’histoire de Romans et de Bourg-de-Péage : organisation de visites ou de conférences, rédaction d’articles pour la presse ou le blog, interventions auprès des autorités, accueil de groupes ou d’associations. Notre association propose également des expertises historiques sur les immeubles du centre ancien, n’hésitez pas à nous contacter.

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " 1812, la guillotine à Romans "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)

    L'Impartial, patrimoine romanais, guillotineLa guillotine à Romans, en 1812 ! Un événement macabre et singulier de l’histoire de notre ville qui illustre certains aspects peu connus du Premier empire. Revenons une année en arrière. En 1811, le règne de Napoléon Ier atteint son apogée, l’empereur domine toute l’Europe mais déjà le grand édifice se lézarde. La résistance espagnole n’est pas écrasée, les Français sont las de 20 ans de guerre, depuis 1792, la production agricole végète, le pain manque et son prix flambe. Le commerce traverse un marasme qui diminue les taxes, appelées octroi, que les villes prélèvent à l’entrée de marchandises sur leur territoire : c’est le cas à Romans. ... ( à suivre dans L'Impartial daté du jeudi 8 novembre 2012 )

  • Vandalisme municipal

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    patrimoine romanais,cité de la musique- - Une atteinte irrémédiable vient d’être commise par la municipalité de Romans contre le patrimoine architectural de Romans.
    - - La chapelle du Repos de Marie, qui jouxte "la cité de la musique", propriété de la ville de Romans, a été éventrée et bétonnée en vue d’être transformée en local technique. Cette chapelle, que des spécialistes en architecture et les documents de l’époque permettent de dater des années 1600, est la plus ancienne chapelle du Grand voyage, le grand chemin de croix de Romans et comporte, sur sa façade, l’un des rares exemples de serlienne dans la vallée du Rhône.
    - - Cette action destructrice est réalisée alors qu’un dossier pour classer cette chapelle à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques est en cours d’instruction à la DRAC à Lyon, depuis deux ans. Ce vandalisme municipal est malheureusement emblématique du regard méprisant de la bureaucratie communale sur le patrimoine de notre ville.
    - - Notre combat pour sauvegarder l’héritage de notre civilisation est un juste combat : soyons les dignes héritiers de Victor Hugo qui, déjà, en 1825, stigmatisait les « démolisseurs » : « Il faut arrêter le marteau qui mutile la face du pays […]. Les dévastateurs ne manquent jamais de prétextes. Le vandalisme est architecte. Le vandalisme est fêté, applaudi, encouragé, admiré, protégé, subventionné […]. Le vandalisme est entrepreneur de travaux pour le compte du gouvernement .[…] Il y a deux choses dans un édifice, son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde; c’est donc dépasser son droit que de la détruire »

  • Nos visites guidées ont du succès

    Romans-sur-Isère (Drôme).
    Martinette, patrimoine romanaisLa visite guidée que nous proposions hier mercredi 7 novembre sur le thème « La Martinette, un ruisseau domestiqué, au service des hommes » a réuni 30 passionnés d’histoire. Des Romanais mais aussi des Valentinois et des amis des villages alentours qui ont cheminé pendant 1 h 30 entre le pont de la Sylla et le quartier de la Presle à la découverte de l’histoire millénaire de ce ruisseau. (En pièce jointe, vous pouvez télécharger le dépliant complétant cette visite) . Dépliant Martinette.pdf
    patrimoine romanais, MartinetteLa SEHR peut organiser des visites à la demande pour des associations ou des groupes, n’hésitez pas à nous contacter.

  • En ce moment : "le grand bazar" sur la place Maurice-Faure

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    place Maurice-Faure, patrimoine romanaisCe matin, vendredi, se tient sur la place Maurice-Faure, le marché ! Mais, surprise ! la circulation venant du quai Ulysse-Chevalier continue à être déviée sur ladite place et les véhicules se retrouvent au milieu des carottes et des navets ! leurs conducteurs sont contraints à un demi-tour acrobatique ou choisissent simplement de s’arrêter et de se garer là où ils peuvent ! Cela s’appelle « le nouveau plan de circulation » ! Il serait plus judicieux de l’appeler « le nouveau plan de non circulation » ! Pour le justifier, le slogan retenu et répété est « mieux vivre, mieux se déplacer » : c’est de l’humour municipal qui ne fait pas rire tout le monde !

  • Triste destin pour de « vieilles pierres » !

    Romans-sur-Isère (Drôme)
    cercle militaire,patrimoine romanais,valorisation du patrimoine- - Quand le passé fait l’actualité (malheureusement). En 1994, la construction de la salle des cordeliers, avait entraîné la démolition d’une partie du cercle militaire et de son jardin d’hiver édifié en 1898. L’entrée du jardin d’hiver était surmontée d’un balcon, encadré de colonnes et coiffé par un fronton décoré d'un bas relief, un garde corps élégant complétait l’ensemble. L’ensemble des pierres sculptées avait été déposé dans un coin des jardins du musée dans l’attente d’une valorisation qui n’a jamais eu lieu alors qu’il témoignait d’une époque ! ces pierres ont été laissées à l’air libre pendant plus de 15 ans puis avaient disparu ! Nous venons d’en retrouver la trace !
    cercle militaire, patrimoine romanais, valorisation du patrimoine- - Ces fameuses pierres constituent aujourd’hui un semblant de ruines archéologiques sur le rond point de la route de Saint-Donat du et CNOR ! Elles sont accompagnées d’un panneau municipal précisant qu’il s’agit d’une œuvre d’art réalisée par des élèves !!! Voilà un autre exemple de la manière dont les services municipaux conçoivent la valorisation du patrimoine architectural de notre ville !