Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Romans, le carnaval sanglant de 1580 "

     Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Février est le mois de « Carnaval », expression populaire et bon enfant d’une tradition festive millénaire mais ce ne fut pas toujours la cas, notamment à Romans, en 1580.

       La période de « Carnaval » s’inscrit d’abord dans le calendrier liturgique chrétien ; elle précède le carême, ces 40 jours de jeûne qui mènent jusqu’au dimanche de Pâques et qui doivent permettre aux fidèles de renouveler leur foi. Avant le début du carême, marqué par la privation de viande (en latin « carne vale », d'où « carnaval »), les chrétiens enterrent leur vie de païens de manière festive. La période carnavalesque commence à la Chandeleur, pour se terminer le « Mardi gras », le dernier jour avant carême.... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 février 2013 )

  • 1914 – 2014 : le centenaire de la Première Guerre mondiale à Romans

    Romans (Drôme)

    académie de grenoble, service éducatif, romans patrimoine, romans historique  La préparation de la célébration de la Première Guerre mondiale à Romans se poursuit activement. Parmi les intervenants, le Service éducatif de la Délégation Académique aux Arts et à la culture de l’académie de Grenoble (DAAC) et des archives communales de Romans propose dès à présent aux enseignants un dossier pédagogique de 80 pages proposant un vaste panorama de documents sur la Première Guerre mondiale à Romans et diverses activités pour les élèves.

    La problématique de ce dossier se décline en 7 thèmes :

    Thème 1 – Le début de la guerre
    Thème 2 – Quelles sont les représentations réciproques des civils et des militaires ?
    Thème 3 – Les problèmes de ravitaillement
    Thème 4 – Les prisonniers, les blessés et les morts à Romans
    Thème 5 – Les pouvoirs publics : rôle et médiation
    Thème 6 – La guerre et l’immigration
    Thème 7 – L’armistice et sa commémoration

     Ce dossier peut être téléchargé sur le site de la DAAC (http://www.ac-grenoble.fr/action.culturelle/archives/fichiers/index.html )  ou retiré auprès des Archives communales de Romans, 3 rue des Clercs.

     

     

  • Collégiale Saint-Barnard : aujourd'hui ... comme hier !

     Romans (Drôme)

     saint-barnard, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique« Le progrès » ! Notre société vise en effet  « le progrès »  comme un absolu, comme un chemin à suivre en dehors duquel point de salut ! Mais finalement n'est ce pas un leurre : à bien regarder, notre société « progresse-t-elle » ?, l'homme est-il meilleur aujourd'hui que dans le passé ? Certains évenements récents apportent une triste réponse à cette question ; en effet le vandalisme subi par la collégiale voici quelques jours et le vol de deux tableaux en novembre 2011 font écho à un fait divers qui s'est déroulait dans la collégiale, jour pour jour ... voici 106 ans, le 24 février 1907, et rapporté par L'Impartial dans son édition du 28 février,

    « Tentative de vol à l’église Saint-Barnard. Dans la nuit de dimanche 24 février au lundi, des malandrins ont pénétré dans l’église Saint-Barnard avec une audace peu commune. Ils y sont entrés après avoir pratiqué une ouverture par les toits de la chapelle du Saint-Sacrement. Après avoir brisé tous les troncs – qui fort heureusement étaient vides – les voleurs ont essayé de pénétrer dans la petite sacristie qui est fermée avec double porte. Ils n’ont pu enfoncer que la première de ces portes. Ils ont ouvert ensuite toutes les chapelles, ainsi que leurs tabernacles. Là encore tout était vide. Ils sont partis emportant seulement deux cierges et laissant la plupart de leurs outils dans l’église ».

     Et l'article de conclure comme nous pourrions le faire aujourd'hui : « à l’époque où nous vivons, il faut s’attendre à tout ».

     

  • Vandalisme dans la collégiale Saint-Barnard

    Romans (Drôme)

    collégiale saint-barnard, patrimoine romanais   La collégiale Saint-Barnard a fait l’objet d'un nouvel acte de vandalisme. En effet, d’après nos premières informations, hier matin, un individu, entré dans la collégiale comme d’autres visiteurs, s’est appliqué, pendant plusieurs dizaines de minutes, à déplacer les bancs, l’autel, les cartons des tableaux. Il a également descellé une statue pour la déposer à terre. A notre connaissance, (et par chance pour cette fois !), il s’agit là de l’acte d’un déséquilibré et aucun vol, ou dégradations irréversibles, n’ont été commis. En novembre 2011, deux tableaux avaient été volés, ils n'ont jamais été retrouvés. Depuis, une camera a été installée et elle a permis l'arrestation de l'auteur du vandalime, c'est une bonne  nouvelle ! Cependant, reste posée la question de la protection des oeuvres d'art dans la collégiale pour prévenir toute dégradation. Certes, on nous rétorquera que la ville de Romans est pauvre et qu’elle n’a plus les moyens d’investir dans son patrimoine historique  ! Pauvre pour la collégiale, certes ! …. mais riche pour le Carnaval pour lequel elle dépense plus de 100 000 € par an, ce qui fait au total, sur dix ans,  ... 1 000 000 € :  la sauvegarde du patrimoine romanais est à ce prix !

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le ruisseau de la Martinette sous surveillance "

    Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Le ruisseau de la Martinette est un des éléments phare du patrimoine de Romans et pendant mille ans il participa à la vie économique de notre cité. Entre Peyrins et l’Isère des dizaines de moulins, tanneries ou autres établissements, utilisaient son eau dont la gestion fut confiée au XIXè siècle à un syndicat des « usiniers ». Son rôle était celui d’un arbitre entre tous les intervenants afin d’assurer la régularité du débit, l’entretien du lit et des berges. Les archives ont conservé des exemples d’intervention du syndicat qui n’hésitait pas à solliciter la mairie et le commissariat de police pour faire respecter les droits de tous les riverains ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 21 février 2013 )

  • Notre proposition pour sauver les collections de « Patrimoine et Education »

     Romans (Drôme)

     Le Dauphiné Libéré, dans son édition de vendredi 15 février, s’est fait l’écho du désarroi de l’association « Patrimoine et Education », à la recherche de locaux pour ses collections après son éviction, par la municipalité de Romans, de l’école Chopin.

       Dans locaux vides, il en existe à Romans. L’un d’entre eux serait adapté aux besoins de « Patrimoine et Education », il s’agit de l’ancienne caserne de gendarmerie, non pas du bâtiment sur la place du chapitre, destiné à être démoli mais de la partie donnant sur la rue Saint-Just (voir la photo).

      saint-just, patrimoine et éducation, romans patrimoine, romans historique, patrimoine romanais, patrimoine de RomansCe bâtiment est celui de l’ancien couvent Saint-Just, ce qui serait pour « Patrimoine et Education » un site particulièrement adapté à sa vocation pédagogique, l’autre partie du bâtiment conventuel abritant l’école primaire Saint-Just et cela à quelques mètres de l’espace Visitation et du musée de la chaussure. Cette installation permettrait également de trouver une affectation à cette partie de l’ancien couvent du XVIIè siècle laissée à l’abandon depuis le déménagement de la gendarmerie voici sept ans, sans préjugé de la présentation d’une partie des collections dans la maison du Mouton aménagée, dans les années futures, en « maison du patrimoine et de l’histoire ».

  • Carte postale sur le centre historique : un succès et des encouragements !

    Romans (Drôme)

       patrimoine de romans,carte postale,patrimoine romanais-péageoisLe 4 février dernier, notre association présentait aux élus de Romans et de Bourg-de-Péage, à la presse et aux associations des deux cités, une nouvelle initiative pour valoriser le patrimoine architectural et le centre historique de Romans, avec l’édition d’une carte postale. Moins de quinze jours plus tard, plus de 1000 exemplaires de ce document ont déjà été diffusés chez les buralistes, hôteliers, restaurateurs de Romans et de Bourg-de-Péage.

       Une réalisation pour laquelle nous avons reçu de nombreux encouragements parmi lesquels ceux de l’association « Romans cœur de ville », dont le président, Joseph Guinard, nous a fait parvenir un sympathique courrier avec ces propos : «  je me réjouis que des initiatives comme celle-ci aient lieu à Romans dont les atouts évidents en matière de patrimoine et d’activités économiques méritent d’être promus ». Fort de cet appui, nous ne pouvons que poursuivre notre démarche volontariste pour placer notre héritage culturel au cœur des préoccupations d’une société qui a besoin de repères.

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Dernières volontés … anticléricales ! "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Les fonds des archives communales de Romans conservent des dossiers qui, quelquefois, peuvent surprendre les hommes du XXIè siècle que nous sommes mais qui illustrent l’atmosphère d’une époque. C’est le cas aujourd’hui avec un dossier de déclarations de dernières volontés de Romanais, concernant leurs obsèques, entre les années 1890 et 1910. C’est une période de laïcisation de la société française, entre les lois scolaires de Jules Ferry, l’expulsion des congrégations et l’application de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat  de 1905. Une certain nombre de Romanais vont alors exprimer leur anticléricalisme dans l’organisation de leurs obsèques. ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 14 février 2013 )

  • Prochaine visite : " Romans ... frissons ! "

     Romans (Drôme)

      Avec le printemps, la SEHR reprend l’une de ses activités importantes pour valoriser le patrimoine et faire connaître l’histoire de Romans, l’organisation de visites thématiques. Tout au long de l’été seront proposées, comme en 2012, les visites sur les thèmes suivants : « Romans, c’est toute une histoire », « Femmes de Romans », « Le Grand voyage et le calvaire des Récollets », « Romans sous la IIIème république : un patrimoine architectural méconnu », « Le cimetière de Romans, l’histoire dans la pierre ».     

    romans frissons, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique    En ce début d’année 2013, est déjà programmée dans l’après-midi du samedi 30 mars, une visite en partenariat avec l’association ACC26, sur un thème nouveau : « Romans…frissons » ! une visite qui vous fera découvrir les maisons, les rues ou les places de notre ville marqués par des événements dramatiques, souvent sanglants, où des personnages inquiétants fomentèrent quelquefois des machinations sordides !

  • La SEHR dans le guide des "associations du patrimoine de la Drôme"

     Romans (Drôme)

    patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique   La « conservation départementale du patrimoine de la Drôme » vient d’éditer son guide 2013 des « Associations du patrimoine de la Drôme ». Notre association figure en bonne place dans ce document de référence : par cette inscription, les autorités du département compétentes pour ce qui relève du patrimoine, reconnaissent la légitimité et la qualité de nos activités pour valoriser le patrimoine romanais-péageois et le centre historique de Romans. C’est très agréable et un encouragement à poursuivre dans la voie que nous nous sommes tracée depuis deux ans et demi.

  • L'association "Patrimoine et Education" appelle à l'aide !

     Romans (Drôme)

    Nos lecteurs trouveront ci-dessous la lettre ouverte que l’association « Patrimoine et éducation » a publiée dans la dernière édition de « L’Impartial ».

    patrimoine et éducation

      Cette association, son musée et sa bibliothèque, étaient hébergés jusqu’à présent dans l’école Chopin (La marelle), quartier de la Monnaie. La municipalité de Romans a pris la décision de démolir cette école mais n’a pas cru bon de proposer à cette association, à vocation départementale, un lieu de replis pour poursuivre ses activités, une association patrimoniale qui se retrouve donc à la rue ! Ses collections, notamment des pièces provenant d’écoles romanaises, risquent d’être dispersées.

    Cette situation regrettable souligne une fois de plus la nécessité, pour une ville comme Romans, de disposer d’une « maison du patrimoine et de l’histoire », espace de conservation du patrimoine mobilier et culturel et d’accueil pour des expositions permanentes ou thématiques.

    patrimoine et éducation, romans historique, romans patrimoine, patrimoine romanais

     

  • Carte postale sur le centre historique : la presse en parle

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique, Jacquemart, Grand Voyage, Saint-Barnard

    Romans (Drôme)

    Dans l'édition du jeudi 7 février 2013, de "L'Impartial"

    L'Impartial, patrimoine romanais, centre historique

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le monument aux morts, place du Champ-de-Mars "

    Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Le 10 juin 1934 est inauguré le monument aux morts de la place du Champ-de-Mars, plus de 15 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, après de nombreuses péripéties. Le projet est initié lors du conseil municipal du 16 avril 1915 au cours duquel les élus, à l'unanimité, décident « qu'un tableau commémoratif de marbre, où seront inscrits les noms des Romanais morts pour la Patrie sera érigé à la fin de la guerre actuelle à l'hôtel de ville » ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 7 février 2013 )

  • Carte postale sur le centre historique de Romans : la presse en parle

    Romans (Drôme)

    Dauphiné Libéré, patrimoine romanais, Les Balmes, crèche

     

     

    Dans l'édition du jeudi 7 février 2013, du Dauphiné Libéré.

    dauphiné libéré, patrimoine romanais, romans historique

  • Une carte postale pour faire connaître le patrimoine et de centre historique de Romans

    Romans (Drôme)

     patrimoine romanais, centre historique, romans historique, romans patrimoine, jacquemart, saint-barnard, SEHR, SEHR26, laurent jacquot  Depuis plus de deux ans, notre association s'est engagée dans une démarche volontariste de valorisation du patrimoine de note ville et de son centre historique. Une démarche qui repose sur quatre principes : une vision sur le devenir de ce patrimoine et du centre historique, la restauration du bâti menacé, l'animation du centre historique et sa promotion.

       En ce début d'année 2013, nous avons priviligié le volet "promotion" de nos objectifs du patrimoine avec l'édition d'une carte postale qui, nous l'espérons portera au loin une nouvelle image pour notre ville, comme "cité de l'histoire et du patrimoine". Cette carte postale est disponible dans de multiples points de vente à Romans et à Bourg-de-Péage, au prix de 0,50 €, n'hésitez pas à la demander.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Nos remerciements à l'agence Hybord qui nous a permis de réaliser cette carte postale.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Inhumé dans le cimetière, Emmanuel Bon, médaillé de Sainte-Hélène "

     Romans-sur-Isère ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique   Le cimetière de Romans abrite quelques tombes de soldats du Premier empire bien connus (Nugues, Cogne, Gaillard, Pouchelon, Motte) mais, en parcourant les allées, on peut en découvrir d’autres, L’une d’elles mérite un attention particulière, elle est éventrée mais a conservé une plaque de marbre sur laquelle est gravée cette épitaphe : « Ici repose Emmanuel Bon, capitaine en retraite, chevalier de la légion d’honneur, médaillé de Sainte-Hélène, né à Romans, le 14 septembre 1793, décédé à Dampierre s/Salon, le 19 mars 1886, requiescat in pace » (« Qu’il repose en paix »). L’indication « médaillé de Sainte-Hélène » est une information majeure, et unique, dans le cimetière de Romans. De quoi s’agit-il   ... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 31 janvier 2013 )