Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vendredi saint pour le maire de Romans !

     Romans (Drôme)

      grand voyage, Laurent jacquot, calvaires des récolletsLe Grand Voyage du Vendredi saint, patrimoine culturel vivant de notre ville, perpétue la tradition bientôt cinq fois centenaire de la passion du Christ. Le maire de Romans était présent au départ de la procession de vendredi dernier, à 5 h du matin, côte Poids-des-farines. Il aurait été utile qu’il suivit la procession jusqu’à son terme, au calvaire des récollets, afin de voir le triste état dans lequel se trouve les stations-chapelles autour du Golgotha. Une présence qui nous aurait permis de lui rappeler son engagement lors des vœux aux Romanais, le 10 janvier dernier : « d’ici fin 2015, l’ensemble du chemin de croix et le calvaire auront été restaurés » . Au travail, monsieur le maire, retroussez vos manches ! il vous reste 36 mois (et 2 budgets !) pour tenir votre promesse !

    Photo 1 : le départ du Grand Voyage, les pèlerins regroupés côte Poids-des-Farines, à 5 h du matin, 29 mars 2013.

    Photo 2-3-4-5 : calvaire des récollets, les étais soutenant le golgotha et des chapelles, 29 mars 2013.

    Laurent Jacquot, calvaire des récollets, grand voyage, romans patrimoine, romans historique, golgotha






    calvaire des récollets, grand voyage, Laurent jacquot, romans historique, romans patrimoine, patrimoine romanais






    grand voyage, Laurent jacquot, calvaire des récollets, grand voyage, romans historique, romans patrimoine






    Laurent Jacquot, calvaire des récollets, grand voyage, romans patrimoine, romans historique






  • 30 mars 2013, visite du centre historique : le plein de « frissons » !

    Romans (Drôme)

    SEHR, Laurent Jacquot, patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique    La visite du centre historique, organisée hier après-midi en partenariat avec l’association ACC26, a réuni une trentaine de passionnés d’histoire et de patrimoine.

       Le thème proposé « Romans … frissons » était une invitation à découvrir les maisons, les rues ou les places de notre ville marquées par des événements dramatiques, souvent sanglants. Malgré les personnages inquiétants que nous avons rencontrés, chacun est rentré sain et sauf !

     Vous trouverez un reportage photographique de cette visite sur la page Facebook de la SEHR. Merci aux photographes qui nous ont accompagné.

  • Romans : un « bocal » … pour valoriser le centre historique !

    Romans (Drôme)

    patrimoine romanais, place Maurice-Faure, romans patrimoine, romans historique  La mairie semble ne pas avoir épuisé ses bévues concernant la valorisation du centre historique, la dernière étant la transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile. Elle nous propose maintenant un « bocal » sur ladite place ! De quoi s’agit-il ?

       Commençons l’histoire depuis le début. Depuis plus de 5 ans, l’ancien magasin Rivoire (en photo) est resté désespérément vide, aucun commerçant n’ayant fait le choix de s’y établir. Aujourd’hui, la mairie propose d’y installer « le bocal » pour « accueillir des jeunes de 12 à 17 ans », le loyer mensuel s’élevant à 1500 € ! . Des réflexions à ce sujet. Tout d’abord, le mercredi et le samedi, il existe déjà de nombreuses structures pour accueillir des jeunes qui, les autres jours de la semaine, vu leur âge, doivent se trouver dans leurs établissements scolaires respectifs, et le soir, sont sous la responsabilité de leur parent. Mais cela est un autre sujet car ce qu’il faut souligner ce n’est pas ce que la mairie fait …. mais ce qu’elle ne fait pas !

        Puisque la mairie a pu dégager 1500 € pour le loyer, qu’elle les utilise pour valoriser le centre historique en transformant l’ancien magasin Rivoire en vitrine du patrimoine de notre ville. Que du personnel de RBT (Romans Bourg-de-Péage Tourisme pour les non-initiés !) soit détaché dans ce nouvel espace pour accueillir les visiteurs, les informer sur le patrimoine à visiter avec videoprojections, organiser conférences ou expositions sur le patrimoine et l’histoire de notre ville ! Ce local serait un palliatif dans l’attente de la transformation de la maison du Mouton et de l’hôtel De Loulle en « maison du patrimoine et de l’histoire » !

  • "Romans ... frissons" : la presse en parle !

     Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique

     

      Dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 mars 2013.

    ScannedImage-3.jpg


  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Le Grand Voyage du 22 août 1926 "

    Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique

      En ce Vendredi saint, les chrétiens attachés à leur foi suivront les pas du Christ dans les dernières heures de sa vie, en se retrouvant pour le Grand Voyage. Les descriptions de ce lerinage qui chemine de stations en stations dans le centre historique de Romans jusqu'au calvaire des Récollets sont rares. Celle du Grand Voyage du 22 août 1926 est l'une des plus précises que nous connaissions. :... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 28 mars 2013 )

  • Samedi 30 mars, prochaine visite du centre historique de Romans

     Romans (Drôme) 

    ACC26, patrimoine romanais, guillotine    En partenariat avec l’association ACC26, la SEHR vous propose de découvrir le centre historique sur un thème nouveau : « Romans…frissons » ! Une visite qui vous fera découvrir les maisons, les rues ou les places de notre ville marquées par des événements dramatiques, souvent sanglants, où des personnages inquiétants fomentèrent quelquefois des machinations sordides ! Rendez-vous, à 14 h 30, au pied de la tour Jacquemart.

    Cette visite (ouverte à tous et gratuite)  est une des animations de « Mars bleu » proposées par ACC 26.

  • La place Maurice-Faure se meurt ... (suite)

    Dauphiné Libéré, patrimoine romanais, place Maurice-Faure

    Romans (Drôme)

    Dans l'édition de ce jour du Dauphiné Libéré

    Les propositions de la municipalité pour valoriser le centre historique : le grand vide ... culturel !

    Dauphiné Libéré.jpg

  • La mairie de Romans ... ou l’art d’éviter les questions embarrassantes !

    Mairie de Romans (Drôme)

    Laurent Jacquot, mairie de Romans   Vendredi dernier, 15 mars, s’est tenue, à la mairie de Romans, une réunion dont l’objet était la restauration et la valorisation du patrimoine de notre ville. La palette des invités était large pour aborder cette importante question. Une palette large mais sans la « Société d’Etudes historiques de Romans – Bourg de Péage », que l’adjointe à la culture de Romans n’a pas cru bon convier … une absence qui a évité aux représentants de la municipalité de répondre à des questions embarrassantes sur la cité de la musique, l’abandon du calvaire des Récollets, le vandalisme contre la chapelle du repos de Marie ou la château Henry, la dégradation de la place Maurice-Faure, l’attente de projet de restauration pour la maison du mouton, la collégiale, le couvent Saint-Just, l’usine Jourdan, l’absence de promotion de ce patrimoine auprès des touristes ou des universitaires, la construction de l'immeuble du Pont Neuf, etc, etc … !

  • Jeudi 11 avril, "Etudes drômoises" à Romans

    Romans (Drôme)

     Jeudi 11 avril, à 18 h 30, à la médiathèque Simone-de-Beauvoir, présentation du dernier numéro des  Etudes drômoises consacré à « La Collaboration dans la Drôme ».

    Etudes drômoises, patrimoine romanais, romans historique, romans patrimoine


     

  • La place Maurice-Faure se meurt ...

    Romans (Drôme)

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans  Notre association souligne régulièrement le peu de considération de la municipalité de Romans pour le centre historique de notre ville et son patrimoine architectural.

       Les effets d’annonce répétés dans la presse et les pages lénifiantes de Romans-Mag ne peuvent masquer cette triste réalité ; le nouveau « plan de circulation » en est illustration avec la transformation de la place Maurice-Faure en corridor automobile. Ce sombre tableau est illustré cette semaine par un article publié dans L’Impartial , article que nous vous invitons à lire attentivement !

    place maurice-faure,l'impartial,centre historique de romans

     

  • Prochaines permanences de la SEHR

     Romans (Drôme)

      2 quai Ulysse-Chevalier, centre historique, patrimoine romanais, plan de circulation, romans patrimoine, romans historique

    Chaque mercredi, la SEHR vous reçoit, 2 quai Ulysse-Chevalier, pour des échanges sur le patrimoine et l’histoire de Romans et Bourg-de-Péage. C’est aussi l’occasion, pour nous, de réfléchir avec les Romanais et les Péageois sur l’avenir du centre historique de Romans et  la sauvegarde du patrimoine de nos deux villes.

    Notez bien les dates et horaires des permanences, pour les mois de mars et d’avril :

     

    • Mercredi 13 mars : 17 h – 19 h
    • Pas de permanence mercredi 20 mars
    • Mercredi 27 mars : 18 h 15 – 19 h 15
    • Mercredi 3 avril : 18 h 15 – 19 h 15
    • Mercredi 10 avril : 17 h – 19 h
    • Pas de permanence mercredi 17 avril
    • Mercredi 24 avril : 17 h – 19 h
  • Le retour du loup dans le pays de Romans

    Romans (Drôme)

     loup, romans patrimoine, romans historique   Le massacre de brebis dans les pâturages de Saint-Bardoux, le 25 février dernier, est un événement que l’on peut bien qualifier d’historique car il marque le retour du loup dans le pays de Romans, un loup qui avait disparu depuis plus de 180 ans. Article à télécharger : « Quand le loup dévorait les enfants ».

  • 70è anniversaire de la manifestation contre le STO

    Romans (Drôme)

    Nous invitons  les Romanais à participer à cette manifestation, demain dimanche, 10 mars, à 11 h, sur le quai de la gare.

    1943, STO, romans patrimoine, romans historique

     

     

     

     


    Source : Dauphiné Libéré, jeudi 7 mars 2013.

     

  • Cette semaine dans " L'Impartial " : " Romans, le carnaval sanglant de 1580 (fin) "

      Romans ( Drôme)
    L'Impartial, patrimoine romanais, romans historique  Carnaval, espace de liberté et de contestation, fut, dans la France monarchique, la fête populaire la plus surveillée. A Romans, Carnaval c’est « caramentran », terme utilisé dans une charte de Saint-Barnard du début XIIIè s. mais qui n’est plus usité dans les textes du XIXè. s, où l’on trouve indifféremment « carnaval, masques, mascarades ». Jusqu’à la fin du XIXé s., la période de Carnaval et plus particulièrement le Mardi-Gras revêtent une importance particulière dans un monde européen où la démocratie est balbutiante :... ( à suivre dans l'édition de L'Impartial datée du jeudi 7 mars 2013 )

  • " Bienvenue à Romans " : humour municipal !

     Romans (Drôme)

     patrimoine romanais,centre historique,pont neuf« Bienvenue à Romans » ! Chacun de nous apprécie les panneaux qui sont installés à l’entrée de notre ville  … notamment à la hauteur du Pont neuf ! Sauf que ce dernier panneau prête à sourire car, en arrière plan, continue à s’élever cet hideux immeuble, sans qualité architecturale, à l'esthétique héritée des "barres" que l’on construisait dans les années 1960, qui bientôt accueillera les touristes venant de Bourg-de-Péage !  Des visiteurs qui,  découvrant ce panneau et la façade de l’immeuble, pourraient se dire : « si c’est ça Romans ! … je fais demi-tour ! ».

  • Aménagement du quai Ulysse-Chevalier : notre proposition

     Romans (Drôme)

    2 quai Ulysse-Chevalier, centre historique, patrimoine romanais, plan de circulation, romans patrimoine, romans historique

       Alors que les travaux d’aménagement des quais Chopin et Ulysse-Chevalier se poursuivent, la SEHR revient sur le nouveau plan de circulation dont une des conséquences est d’avoir transformée la place Maurice-Faure en « corridor automobile ».

       Afin de rendre cette place, à l’histoire millénaire, aux touristes et aux flâneurs, et de permettre une réflexion sur sa piétonisation, nous demandons que le double sens de circulation soit rétabli sur la partie du quai Ulysse-Chevalier longeant la façade sud de la collégiale. Une question : que les automobiles circulent sur une ou deux voies sur ce quai, cela a-t-il une incidence majeure sur la valorisation de cette façade ?

  • La " pogne de Romans ", patrimoine gastronomique et industrie agro-alimentaire

     Romans (Drôme)

    pogne de romans, pogne de valence, romans patrimoine, romans historiqueL’actualité de ces dernières jours a focalisé les inquiétudes des consommateurs sur les désormais célèbres « lasagnes au cheval », pointant à juste titre les dérives de l’industrie agro-alimentaire.

    Un autre questionnement se pose lorsque l’industrie agro-alimentaire s’empare d’un production éminente du patrimoine culturel. La « pogne de Romans » est dans ce cas et il est aujourd’hui bien difficile de considérer les pognes industrielles proposées dans les grandes surfaces comme représentatives du patrimoine romanais et héritière de siècles de traditions : il suffit de lire certaines étiquettes pour en être convaincus.

       Voici les « ingrédients » qui sont indiqués sur l’une d’entre elles, sachant que l’ordre des éléments correspond au volume dégressif de leur présence dans le produit final : « farine de blé ; œufs frais entiers 19,7 % ; levain 11,4 % ; sucre ; beurre concentré 9,5 % (dont bêta-carotène) ; pâte et cubes d’écorce d’orange (écorce d’orange, sirop de glucose-fructose), saccharose, sorbate de potassium, acide citrique, anhydride sulfureux) ; Rivesaltes ; émulsifiants E471 – E 481 – E 472e ; agent de traitement de la farine ; acide ascorbique ; enzymes ; gluten ; sel ; arôme fleur d’oranger 0,6 % ; arôme rhum et autres arômes ; arômes naturels orange et citron ; conservateur (acide sorbique). Pulvérisation d’alcool aromatisé (éthanol). Fabriqué dans un atelier qui utilise des fruits à coque et de la lécithine de soja ».

       Le E471 est un additif alimentaire composé de mono et diglycérides d'acides gras alimentaires. Il sert comme émulsifiant, agent d'enrobage, gélifiant, antioxydant et support pour colorant. Il est obtenu par hydrolyse, soit à partir de graisses et produits animaux (panses de bœuf, etc.) soit à partir d'huiles végétales (huile de palme, etc.). Le E472e est un émulsifiant d'origine végétale ou animale, il se présente sous forme de "liquide jaunâtre, collant ou visqueux, ou de cire jaune et dure".

        Ces émulsifiants sont sans danger pour l'Homme et leur utilisation est légale ... mais nous sommes bien loin de la pogne cuite au four à bois, jadis, dans les campagnes romanaises !

  • Romans (Drôme) : un patrimoine délaissé !

    Romans (Drôme)

      Hôtel Lally.JPGAu début des années 1990, la ville de Romans avait fait placer sur des immeubles emblématiques de l’histoire romanaise des plaques signalétiques présentant succinctement les caractères architecturaux de ces lieux et les personnalités qui les avaient habités. Malheureusement ces plaques n’ont pas été entretenues.

       Voici deux ans, nous avions participé à une réunion du service du patrimoine de la municipalité. L'ordre du jour était de réfléchir à de nouvelles plaques qui devaient s’inscrire dans un projet de circuit touristique dans le centre historique : cette réunion est restée sans suite ! pas de circuit touristique dans le centre historique qui est délaissé et méprisé par le soi-disant « Office de tourisme de Romans – Bourg de Péage « ! pas de nouvelles plaques  depuis les anciennes disparaissent progressivement, arrachées ou cassées (comme sur le rempart quai Sainte-Claire ou sur l’hôtel Servan-Nugues), les autres (comme celle de l’hôtel Lally-De Gillier en photo) sont vandalisées !

     

  • Les Drômois aiment leur patrimoine

    patrimoine romanais, romans patrimoine, romans historique  Vendredi 1er  février, la Conservation départementale du patrimoine de la Drôme proposait pour la première fois une rencontre ouverte à toutes les associations et les collectivités impliquées dans la conservation et la valorisation du patrimoine.

    « L'objectif de cette rencontre est d'identifier les différents acteurs du patrimoine, leurs dispositifs et leurs actions, mais aussi de mettre en valeur quelques expériences remarquables réalisées sur le département » a expliqué en introduction Chrystèle Burgard, conservateur en chef du patrimoine, à une salle Maurice-Pic du Département, à Valence, bondée.

       Il faut dire que les Drômois sont très attachés à leur patrimoine, et on recense d'ailleurs pas moins de 240 associations qui y sont dédiées sur le département (et environ 16000 adhérents) dont la SEHR pour Romans et Bourg-de-Péage. La Drôme a en effet cette spécificité d'avoir un patrimoine multiple et très varié qui mobilise bon nombre de bénévoles, désireux de protéger, de valoriser et de transmettre à un large public ce qui fait l'identité du territoire. Et la « ferveur» pour le patrimoine drômois ne se dément pas puisque les chiffres sont en augmentation (en 2006 on comptait en effet « seulement » 150 associations pour 12 000 adhérents).

      Cette première rencontre du patrimoine a d'ailleurs été l'occasion de mettre à jour et de rééditer le Guide des associations du patrimoine de la Drôme (datant de 2006). Un petit livret de 50 pages qui recense toutes les associations qui s'intéressent aux différents patrimoines drômois, que ce soit à l'échelle du département, d'un seul édifice ou d'un pays, comme la SEHR.

       Attendue par les acteurs du patrimoine qui chaque année ont droit à des actions de formation délocalisées autour de la conservation du patrimoine, cette rencontre avait pour thème « Aides publiques et mécénat », ou quel ressort existe-il pour solliciter des financements (aides des collectivités territoriales et de l'Etat, mécénat d'entreprise, souscriptions, …. ). Comptre rendu en pièce jointe : Rencontres du Patrimoine.pdf

     Au vu du succès de ce premier rendez-vous, ces rencontres du patrimoine se verront renouvelées tous les ans à la même période, le thème de l'année prochaine étant « Patrimoine et tourisme culturel »

    J. Fournier

  • Cette semaine dans " Drôme hebdo " : "une carte postale de renom"

     drome hebdo,carte postale,patrimoine romanais-péageois

     

     

     Jeudi 28 février 2013

     drome hebdo,carte postale,patrimoine romanais-péageois