Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A La Découverte du Centre Historique

     

    Le Patrimoine historique de Romans regorge de surprise au fond des hôtels particuliers  de Romans c'est la découverte qu'ont effectués ce samedi  une douzaine  de personnes  avec l'Association d'études Historiques de Romans Bourg de Péage .

     

    Au Programme avec Laurent Jacquot de l'Académie Drômoise, Professeur d'histoire au Lycée du Dauphiné , visite du centre historique

     

    Extérieures de la Collégiale, de la place du Marché  aux Hôtels particuliers du XVI siècle que  les riches marchands de la fin du XV  siècle au début du XVI siècle se font édifier autour de la place du Marché. Des hôtels particuliers dans le style gothique flamboyant ou inspirés par la renaissance italienne avec cour et loggia.

     

    Nos pas nous dirigèrent vers la rue des clercs où les chanoines  et le personnel attaché à leur service vécurent.  Cette rue  ayant conservé son  aspect médiéval est bordée par des hôtels particulier juxtaposant  le gothique flamboyant et la renaissance Italienne .

     

    La côte des Cordeliers nous  permit de découvrir  les façades des boutiques datant des années 1885 _1900 témoignage de la richesse de la Ville et de ses habitants à l' apogée de l'industrie  de la chaussure .

     

    Puis la place Jules -Nadi  , le kiosque  et le cercle militaire édifiés entre 1888 et 1892 rappellent  l'époque ou Romans était la ville de garnison du 75e RI

     

    La Tour Jacquemart, la grande voie qui permettait d'entrer dans la Ville au Moyen Âge : la Côte Jacquemart,

     

    2 heures de visite, pendant lesquelles  les visiteurs montrèrent une certaine  curiosité devant ce Patrimoine pas toujours  connu des touristes , parfois des Romanais.

     

    MERCREDI 30 JUILLET Conférence au siège de L'Association  2 Quai Ulysse Chevalier  Romans  a 20H30 :Il y a 100 ans commençait la Première Guerre Mondiale...Nous vous  attendons  nombreux .

     

     

     

  • CODE FLASH,PATRIMOINE,L'HISTOIRE,COMMERCES DE DEMAIN

    Le Code Flash est une invention aux multiples applications dont les origines remontent, en fait, à un système de lecture rapide,conçu en 1994 pour la logistique permettant de ranger les pièces automobiles.

     

    Au début des années 2000,l'univers du marketing s'en empare pour relier l'information digitale à un point physique. L'intérêt : porter une information d'internet sur le mobile de chacun en passant par un point physique (Journal,panneau,catalogues) qui permet d'avoir accès à l'info dans l'instant et le lieu où on se trouve ..Le Code Flash encore trop méconnu et utilisé du grand public , des applications pour Romans ont été mises en place ,mais encore au stade de balbutiement, presque inexistant. (manque de tutoriel explicite pour le grand public )Alors que des applications de Flash code  visuel ou sonore (les deux seraient mieux )  sont faciles a mettre en place .

     

    Romans trouve quelquesTrois Carreaux.GIF débouchés sur un certain nombre d'édifices, hôtels particuliers sans aucune cohérence ; regrettable pour le centre historique qui ne demande qu'à se développer et s'ouvrir a un tourisme de Patrimoine (des études démontrent qu'un euros investi dans le Patrimoine rapportent 7 euros ).Le commerce centre ville s'en trouverait aidé

     

    Les édifices trouvés a Romans qui possèdent ou pas un code Flash.

     

    Collégiale St Barnard : une plaque avec un code flash rattaché a la mairie 

     

    Mairie de Romans : une plaque et code flash qui met l'accent en référence au Maire Jules Nadi (vestige du socialisme, info inutile ) La mairie mériterait mieux .

     

    Hotel Servan Nugues 18 rue de l armillerie ,Une plaque et un code flash pour indiquer seulement l'accésibilité aux journées du Patrimoine ,regrettable .

     

    La Maison commune au 25 rue de L'armillerie qui date du XVI éme siécle.

     

    La Maison du mouton : 5 rue du mouton ;Aucune plaque ni code Flash

     

    La Maison du fuseau dans le prolongement de la rue de L'armillerie:Aucune plaque ,ni code Flash

     

    Rue Pêcherie au 31/33 une maison du XV éme siécle avec encorbellement, construite en tuf pour la partie haute et en molasse pour la partie basse.Aucune plaque ni code flash

     

    Hotel Bruel du XVI siécle clarisse plaque mais pas de code flash

     

    Hotel de clérieux place aux herbes:aucune plaque

     

    Hotel Dochier 10 rue des Clercs

     

    Hotel de Loulle entre la rue du mouton et la rue de l'écosserie plaque mais pas de code flash

     

    La Tour Jacquemart plaque mais pas de code flash

     

    Hotel Chabert 11 rue Mathieu de la Drôme ,plaque mais pas de code Flash

     

    L'escalier Josaphat ni plaque , ni code flash

    Hotel Thomé 70 rue st Nicolas plaque mais pas de code Flash

     

    Musée de la chaussure rue ste Marie plaque et code flash

     

    Hotel Nugues 18 rue de L'armillerie Plaque et code Flash

     

    La Nouvelle Mairie souhaite orienter ses efforts sur le centre historique , nous nous en réjouissons à condition que la Ville intègre patrimoine et commerces …..L'orientation du commerces à thème est louable mais trop long à mettre en œuvre , 104 commerces fermés à ce jour quand sera t il demain si rien n est fait ?

    On peut considérer sans se tromper que plus de 20 % des commerces du centre ville sont dans une situation critique ; un billet sur le Dauphiné libéré du 30 juin 2014 fait un article à la loupe sur le commerce Dromois et l'observatoire de la CCI rend public les chiffres et les évolutions des commerces de détail, de la grande distribution:18 mois de chiffre en baisse ,Selon Madame Chantal Genevois responsable du commerce à la CCI Les élus ont un rôle à jouer pour l attractivité des commerces .;sauf que l'attribution des compétences dépend de la grande Agglo, Scot et non des mairies ; ces dernières ont elles une commission commerce au sein de la Grande Agglo  ?, toujours est il qu'il paraît important pour l avenir des centres villes d'adapter le commerces aux nouvelles technologies : LE e Commerce

    Ce projet pourrait s'inscrire dans un projet global : Patrimoine ,Commerces;le patrimoine dans un cheminement plaque code flash pendant que le commerce du centre ville sur une plate forme E commerces ou chacun gérerait sa propre boutique ,vendre sur la toile ces produits , cette idée n est pas exhaustif toutes les idées sont à étudier .quelques pistes d'une ville moyenne.

     

    Les chiffres sont là:12627 Euros c'est la consommation moyenne par ménage dans la Drôme et par an, soit un peu moins que la moyenne nationale qui est de 12792 euros,46 % des achats sont destinés à l'alimentaire soit 5844 euros .Le e Commerce est en forte progression:4 % des achats tous produits et 7 % des achats non alimentaires ce qui représente un point de plus que la moyenne Française: l'Electroménager a triplé, les livres et la papeterie également, quand au prêt à porter féminin , il a été multiplié par 6 de quoi faire réfléchir Romans si elle veut être dans le train du progrès et son développement ou à côté avec 20,30;40 % de commerces en moins dans le centre Ville ? ?

     

    Comment faire : quelques pistes

     

    La Mairie pourrait impliquer Romans cœur de ville et le Césol pour l 'étude chiffrée dans un processus de recherche de financement auprès des institutions: CCI, Préfecture ,SCOTT, Fisac ,Grande Agglo, fonds Européen, établir une convention avec une école informatique pour la création de la plateforme E commerces afin dans limitée les coûts .

    Parcours du E commerçant

    La politique de la ville vient de lancer (le Ministère chargé de la ville ) vient d annoncer fin juin qu il comptait mettre en place dans l'ensemble des 1300 quartiers prioritaires ,(Romans?) un appel a projet des habitants : les habitants peuvent espérer entre 10000 et 50000 euros, une idée supplémentaire pour mobiliser quelques citoyens sur ce projet ? (source Localtis .info)

     

    Une meilleur coordination entre l'office de tourisme , Romans cœur de ville ,la SEHR, la sauvegarde du Patrimoine etc pourrait à terme optimiser la dynamique de Romans

     

    L'Avenir nous dira si la Mairie souhaite prendre le train du progrès (TGV) en marche , une ville tournée vers l'avenir ou vers son passé exclusivement: la chaussure pourra toujours bercer les illusions ?

    Une étude , ou celle ci que la Ville pourrait prendre appuie pour imaginer le développement du centre ville de demain